•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève à Direct Energy en Ontario

Employés en grève de Direct Energy

Employés en grève de Direct Energy à Markham

Photo : Annie Poulin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le syndicat des employés en grève de Direct Energy accuse la compagnie de location et d'entretien de chauffe-eau et de systèmes de chauffage et de climatisation d'avoir fait appel à des briseurs de grève.

Quelque 550 syndiqués de la compagnie, soit des employés administratifs et des techniciens, sont en grève depuis mardi soir.

Ils ont bloqué temporairement, mercredi matin, un autobus transportant, selon eux, des travailleurs de remplacement, près du siège social de l'entreprise à Markham.

Selon le syndicat des employés, la partie patronale de réclamer des concessions inacceptables. La convention collective des syndiqués était échue depuis un an. Les discussions achoppaient notamment sur la question des horaires de travail et des salaires, selon le syndicat.

Concessions demandées (selon le syndicat) :

  • Baisse de salaire de 25 %
  • Réduction « majeure » des avantages sociaux
  • Changements aux horaires

Direct Energy dit employer des sous-traitants durant le conflit de travail. La société assure ses clients qu'elle maintiendra ses services.

Par ailleurs, les négociations contractuelles se poursuivent entre les deux parties, malgré la grève.

Gros joueur

Direct Energy compte plus de 1 million de clients en Ontario.

En plus de ses services de location et de réparation, l'entreprise vend des contrats d'approvisionnement en gaz naturel à taux fixe. La compagnie a confirmé récemment le déménagement de son siège social de Markham à Houston, au Texas, ce qui entraînera la perte de dizaines d'emplois dans la Ville Reine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !