•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réchauffement climatique : la chef du Wildrose ne compte pas changer pour gagner des votes

La chef du Wildrose, Danielle Smith.

La chef du Wildrose, Danielle Smith.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Danielle Smith soutient que les électeurs doivent comprendre qu'elle n'a pas l'intention de changer sa personnalité ou ses positions pour gagner l'appui du public lors du scrutin le 23 avril.

Lors d'un débat en ligne, lundi, Mme Smith a dit croire que la discussion scientifique sur les changements climatiques n'est pas terminée, et que le gouvernement doit suivre les échanges.

Elle a déclaré mardi à des journalistes de Calgary qu'il n'est d'aucune pertinence de savoir si elle croit, personnellement, que le gaz carbonique produit par les activités humaines est en partie responsable des changements climatiques.

Mme Smith indique qu'il est plus important de savoir que sa formation compte encourager la population à trouver des méthodes pour réduire sa production de gaz à effet de serre.

Elle se dit surprise que sa position sur les changements climatiques fasse soudainement les manchettes, puisqu'elle ne fait que répéter aujourd'hui ce qu'elle a dit dans le passé et ce qu'elle compte réaffirmer à l'avenir.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !