•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expulsée du pays l'an passé, Paola Ortiz revient au pays

Des retrouvailles émouvantes pour Paola Ortiz

Des retrouvailles émouvantes pour Paola Ortiz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Expulsée du Canada en septembre 2011, la Mexicaine Paola Ortiz est rentrée à Montréal, où elle avait dû quitter ses deux enfants, ses amis et son travail. C'est avec émotion qu'elle a retrouvé ses deux enfants maintenant âgés de trois et cinq ans à l'aéroport Montréal-Trudeau.

« Je suis contente et tellement soulagée », a déclaré la mère de famille avec sa fille dans les bras qui n'avait de cesse de répéter ses moindres paroles. « Je peux vivre tranquille maintenant. »

Aujourd'hui, je vais aller à l'église de Saint-Joseph et après aller au parc.

Une citation de :Paola Ortiz

La mère de famille avait été expulsée après avoir épuisé tous ses recours juridiques, mais le gouvernement fédéral lui a accordé le statut de résidente permanente. Le Canada lui avait refusé un statut de réfugié lorsqu'elle se trouvait au Canada.

Mme Ortiz plaidait qu'elle fuyait le Mexique pour échapper à la violence de son ancien conjoint, un officier de la police mexicaine. Le statut de réfugié lui avait été refusé sous prétexte que le Mexique assurait une protection adéquate aux femmes victimes de violence conjugale.

Plusieurs politiciens québécois et des groupes de pression avaient plaidé la cause de Mme Ortiz auprès d'Immigration Canada, mais sans obtenir plus de succès.

Une nouvelle vie au Québec

Mme Ortiz est arrivée au Québec en 2006 pour demander le statut de réfugié. Une fois à Montréal, elle s'est mariée et elle a eu deux enfants qui bénéficient de la citoyenneté canadienne. Elle avait également obtenu un certificat de sélection du Québec, dans le but de décrocher une résidence permanente au Canada.

Mme Ortiz avait dû laisser ses enfants, alors âgés de 2 et 4 ans, derrière elle en quittant le Canada le 23 septembre 2011.

Son retour met fin à des mois passés en quasi-clandestinité dans le pays qu'elle avait cherché à fuir il y a six ans. Mme Ortiz dit avoir souffert de dépression lors de son séjour au Mexique et s'être raccrochée à l'idée de voir ses enfants sur Internet.

« C'était désespérant », a déclaré Mme Ortiz au sujet de son retour au Mexique. « J'étais tout le temps dans la maison avec la peur. C'était terrible. »

J'ai perdu espoir une journée avant de recevoir les papiers [de résidence permanente du gouvernement canadien].

Une citation de :Paola Ortiz

Paola Ortiz est arrivée vendredi matin à l'Aéroport Montréal-Trudeau.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !