•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pèlerins en route vers le lieu du naufrage du Titanic se sont arrêtés à Halifax

Titanic

Les passagers Bryon et Judy Mattison ont revêtu pour l'occasion des costumes d'époque.

Photo : Michael Dick/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bateau de croisière Azamara Journey, qui transporte des passionnés et des descendants de survivants du Titanic, a fait une escale à Halifax, jeudi.

Le navire a quitté New York mardi. Il est parti du quai où devait accoster le Titanic. Il transporte environ 440 passagers.

On voulait vivre ça, dit Alejandro Roche, l'un des passagers. Son fils, Eric, 9 ans, sait déjà presque tout du naufrage.

Pour ne pas manquer ça, la famille de Karen et David Jones a fait le voyage depuis l'Australie, précisant qu'elle a payé ce voyage 15 000 $ pour l'occasion d'une vie.

John Nochils s'est déjà rendu sur les lieux du naufrage, il y a quelques années. Il dit que l'énergie à cet endroit est palpable, que cette sensation est plus forte que nous.

Les passagers de l'Azamara Journey ont visité l'un des trois cimetières d'Halifax où reposent plusieurs victimes du naufrage du Titanic. Un seul mot est alors venu à l'esprit de Deborah Franklin, la tristesse inspirée par ce que ces gens ont vécu.

L'Azamara Journey quitte Halifax jeudi soir pour se rendre là où le naufrage a eu lieu il y a 100 ans.

Un second navire de croisière, le MS Balmoral, a quitté Southampton, en Grande-Bretagne, dimanche, pour suivre le parcours du Titanic.

Les deux navires de croisière passeront la nuit du 14 au 15 avril, date du naufrage en 1912, à l'endroit où le Titanic a sombré, au large de Terre-Neuve.

HalifaxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les passagers ont visité des lieux à Halifax liés au Titanic.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !