•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les compressions se poursuivent au fédéral dans 23 ministères

Édifice du gouvernement fédéral
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des milliers de fonctionnaires fédéraux, travaillant dans 23 ministères, ont reçu mercredi une lettre les avisant que leur poste était excédentaire, à la suite des compressions annoncées dans le dernier budget.

Selon l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), ce sont 5561 membres qui ont reçu un tel avis. De ce nombre, près de 40 %, soit 2224 fonctionnaires, travaillent dans la région de la capitale nationale.

Le syndicat dénonce l'empressement du gouvernement conservateur à effectuer les compressions, sans expliquer aux Canadiens quels seraient les effets sur les services qu'ils reçoivent.

Larry Rousseau, vice-président exécutif régional de l'AFPCAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Larry Rousseau, vice-président exécutif régional de l'AFPC


Jamais dans toute l'histoire de l'Alliance de la fonction publique avons-nous vu tant d'avis sortir si rapidement après un budget.

Une citation de :Larry Rousseau, vice-président exécutif régional de l'AFPC



Ministères les plus touchés - Alliance de la fonction publique du Canada

  • Agence des services frontaliers du Canada 1137 postes touchés
  • Santé Canada : 715 postes touchés
  • Agriculture Canada : 689 postes
  • Agence canadienne de développement international (ACDI) : 534 postes
  • Agence de la santé publique du Canada : 483 postes

De son côté, l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada indique que plus de 1500 professionnels et scientifiques sont avisés cette semaine du fait que leur poste sera touché par les compressions fédérales.

Il s'agit pour la plupart de biologistes, de chimistes, de vétérinaires et de médecins qui travaillent dans l'inspection des aliments et la surveillance environnementales.

Ministères les plus touchés - Institut professionnel de la fonction publique

  • Agence canadienne d'inspection des aliments : 344 postes touchés
  • Santé Canada : 328 postes
  • Industrie Canada : 219 postes
  • Ministère des Ressources naturelles : 156 postes
  • Agriculture et agroalimentaire Canada : 153 postes
  • Environment Canada : 137 postes
  • Agence de Santé publique : 75 postes
  • Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international : 53 postes
  • Citoyenneté et Immigration Canada : 40 postes
  • Agence spatiale canadienne : 23 postes

L'Institut souligne que ces annonces portent à plus de 2000 le nombre total d'employés du syndicat visés depuis le 29 mars par le réaménagement des effectifs.

Selon l'AFPC, ces abolitions de postes annuleront les ajouts d'employés effectués après la contamination à la listériose chez Maple Leaf en 2008.

Ancienneté et compétences

Parmi les membres de l'AFPC, les postes abolis ne se feront pas nécessairement en fonction de l'ancienneté, mais aussi en terme de compétences.

Larry Rousseau donne en exemple un département où, sur les trente postes actuels, dix seront supprimés. Les trente employés devront soumettre leur candidature afin de déterminer qui se qualifiera pour les vingt postes restants. Les dix autres employés auront des options en terme de transition.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !