•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des affiches déchirées sèment la consternation à l'Université de Saint-Boniface

Une affiche de la Journée internationale contre l'homophobie

Une affiche de la Journée internationale contre l'homophobie

Photo : Josianne Pelosse

Radio-Canada

Les responsables et les étudiants de l'Université de Saint-Boniface réagissent devant la vingtaine d'affiches contre l'homophobie qui ont été déchirées la semaine dernière sur le campus à Winnipeg.

Les vidéos de surveillance n'ont pas permis d'identifier le ou les malfaiteurs, affirme René Bouchard, le vice-recteur à l'administration et aux ressources de l'établissement.

« On a eu de fortes réactions dès que l'on a placardé les affiches. On voyait des gens qui s'arrêtaient et qui faisaient des commentaires », explique Ornella Atangana, une étudiante qui croyait bon organiser, avec quatre collègues, une campagne contre la discrimination envers les homosexuels.

De son côté, le directeur général de l'Association des étudiants de l'université s'inquiète de voir une telle intolérance.

« On n'a jamais eu de plaintes dans le passé », soutient Joel Lafond.

L'association, qui entend poursuivre son combat, a depuis collé de nouvelles affiches contre l'homophobie sur les murs du campus.

Manitoba

Société