•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Trayvon Martin : l'ONU réclame une enquête

Trayvon Martin

Trayvon Martin

Photo : AFP / MARIO TAMA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La haute-commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, Navi Pillay, a appelé jeudi à « une enquête immédiate » sur les circonstances de la mort de Trayvon Martin, un adolescent noir de 17 ans abattu en février dernier par George Zimmerman.

« En tant que haute-commissaire aux droits de l'homme, j'appelle à une enquête immédiate. Justice doit être rendue à la victime. Ce n'est pas seulement un cas individuel. Cela pose des questions sur la manière dont la justice est rendue dans des cas comme celui-ci », a déclaré Mme Pillay, de passage à la Barbade.

Trayvon Martin, qui n'était pas armé, a été tué le 26 février par un voisin patrouillant dans son quartier résidentiel de Sanford, en banlieue d'Orlando, alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries.

George Zimmerman, d'origine américano-péruvienne, avait été brièvement arrêté, puis relâché après qu'il eut invoqué la légitime défense pour expliquer son geste. Il n'a jamais été inculpé et il n'a même jamais été détenu.

« La loi doit punir équitablement dans tous les cas où elle est violée. J'attends une enquête, des poursuites, un procès et bien sûr des réparations pour toutes les victimes concernées », a poursuivi Navi Pillay, tout en faisant part de son inquiétude quant à la loi qui régit les cas de légitime défense en Floride.

Les circonstances entourant la mort de l'adolescent restent floues et l'enquête de la police de la Ville de Sanford a fait l'objet de vives critiques au sein de la population américaine.

Un mois après le crime, que plusieurs considèrent comme motivé par le racisme, des centaines de personnes ont manifesté à Sanford et dans plusieurs villes aux États-Unis pour réclamer l'arrestation du meurtrier de Trayvon Martin.

Plus de 2 millions de signatures ont également été réunies pour demander l'inculpation du responsable. Le président américain Barack Obama a pour sa part qualifié le meurtre de Trayvon Martin de « tragédie ».

Un grand jury doit se réunir le 10 avril prochain afin de déterminer s'il y a suffisamment de charges pour poursuivre George Zimmerman.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !