•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le changement de corps de police sème la controverse à Saint-Georges

Voiture de la Sûreté du Québec

(archives)

Photo : La Presse canadienne / Peter McCabe

Radio-Canada

La ville de Saint-Georges est plongée dans un débat politique à propos du remplacement de la police municipale par la Sûreté du Québec (SQ).

Au moment où les élus sont sur le point de prendre leur décision, un nouveau sondage Léger Marketing réalisé pour la Fédération des policiers municipaux confirme que 70 % des citoyens s'opposent au changement.

Les opposants au changement dénoncent le manque de transparence du processus ainsi qu'une apparence de conflit d'intérêts, puisqu'un conseiller municipal est un retraité de la SQ.

Ils affirment aussi que la Ville a gonflé les chiffres quant aux économies qui seraient réalisées. « On tente de faire miroiter des économies, mais le problème est un processus qui ne m'apparaît pas transparent. On dirait qu'il y a des gens qui veulent prendre rapidement des décisions alors que je pense qu'on n'a pas tous les éléments », affirme le vice-président de la Fédération des policiers municipaux, Paulin Aubé.

Le maire de Saint-Georges, François Fecteau, persiste et signe. Il réitère que la Ville fera 13 millions de dollars d'économie sur 10 ans. « J'ai déploré, la semaine dernière, toute la désinformation qui a pu être véhiculée sur le dossier, allant même à apporter des faussetés pour venir atténuer l'information transmise par le conseil municipal », a-t-il dit.

C'est mardi prochain que les élus de Saint-Georges prendront leur décision quant au remplacement du corps de police municipale par les services de la Sûreté du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Justice et faits divers