•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef des cols bleus de Toronto jette l'éponge

Mark Ferguson, président du syndicat des cols bleus de Toronto (archives)

Mark Ferguson, président du syndicat des cols bleus de Toronto (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les 6000 éboueurs, employés des parcs et ambulanciers de la Ville Reine devront se trouver un nouveau leader, alors que Mark Ferguson annonce qu'il ne sollicitera pas un autre mandat en novembre.

M. Ferguson a confié au Toronto Star qu'il n'était « pas enchanté » des résultats des dernières négociations contractuelles avec la Ville. Les cols bleus ont accepté de nombreuses concessions, notamment la perte de la sécurité d'emploi pour les travailleurs qui ont moins de 15 ans d'ancienneté.

De nombreux ambulanciers l'ont aussi vivement critiqué, déplorant le fait qu'ils n'avaient pas droit à leur propre équipe de négociation au sein du syndicat. M. Ferguson est un ambulancier de profession.

Il dit également vouloir passer plus de temps avec sa famille.

Mark Ferguson avait été élu à la tête du syndicat en 2008.

Conseiller municipal?

M. Ferguson a déclaré au Star qu'il n'avait pas encore pris de décision au sujet de sa nouvelle carrière. Il envisage de revenir à son métier d'ambulancier ou de se présenter comme conseiller municipal en 2014.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !