•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade dans une université chrétienne de Californie

Le compte rendu de Michel C. Auger
Radio-Canada

Une fusillade survenue lundi à l'université chrétienne Oikos à Oakland, en Californie, a fait sept morts et trois blessés, selon les autorités locales.

Un homme d'origine asiatique est entré vers 10 h 30 dans une salle de classe et s'est mis à tirer au hasard sur les étudiants. Il a abattu une première victime en tirant à bout portant dans la poitrine, puis il s'est mis à tirer dans toutes les directions. Selon des témoins, une trentaine de coups de feu auraient été entendus.

Les policiers sont rapidement intervenus et ont bouclé le quartier, mais le tireur s'était déjà enfui en voiture. Il a été arrêté à quelques kilomètres de là une heure après la tuerie, après être entré dans un supermarché et avoir averti le personnel qu'il venait de tuer des gens.

« Je peux confirmer l'arrestation et la détention d'une personne qui, nous croyons, pourrait être responsable de la fusillade », a déclaré la policière Johnna Watson.

Avant d'annoncer l'arrestation du présumé tireur, les policiers disaient être à la recherche d'un suspect décrit comme un homme d'origine coréenne dans la quarantaine, de forte stature et portant des vêtements de couleur kaki.

Les enquêteurs poursuivent leur travail et des accusations pourraient être portées sous peu. On ignore les motifs du suspect, mais selon le fondateur de l'Université, il s'agirait d'un ancien étudiant.

L'université Oikos est une petite institution religieuse dont presque tous les étudiants sont d'origine coréenne. Sur son site Internet, l'établissement soutient dispenser « une éducation d'excellence à partir des valeurs chrétiennes » et affirme vouloir former des « leaders chrétiens ».

International