•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Droits de scolarité : pas de répit pour les étudiants

Les étudiants à vélo pour faire entendre leur cause

Les étudiants à vélo pour faire entendre leur cause

Radio-Canada

Vêtus en rouge, couleur qui symbolise leur cause, les étudiants en croisade contre la hausse des droits de scolarité ont effectué dimanche après-midi un tour de l'île de Montréal à vélo et sur patin à roulettes pour sensibiliser la population à leur cause.

Ils se sont donné rendez-vous au parc Lafontaine pour un tour qui les conduira vers le nord puis l'ouest de Montréal, avant de revenir au centre-ville pour converger à McGill College.

Plus tôt dans la journée, des étudiants ont manifesté dans le calme à Laval, devant un hôtel où le premier ministre Jean Charest a prononcé un discours devant des militants libéraux.

La marche était organisée par l'Association générale des étudiants du Collège Montmorency (AGEM), qui représente plus de 5800 étudiants en grève. Selon son porte-parole, Alexandre St-Onge Perron, une centaine de personnes, dont plusieurs familles, a participé à cette manifestation qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie de harcèlement des élus du Parti libéral adoptée par les étudiants.

En l'occurrence, cinq députés libéraux de la région tenaient un « brunch populaire » dans un hôtel situé sur le boulevard Le Corbusier. Un rendez-vous auquel participaient quelque 1500 membres du PLQ qui ont chaudement applaudi leur chef de file, le premier ministre montant sur une chaise pour saluer ses partisans.

Dans la salle, les militants approuvaient la fermeté du gouvernement. « Ce n'est pas facile, mais je crois que [Jean Charest] a raison de tenir son bout. On n'a pas à payer pour toutes les études. À un moment donné, il faut s'assumer dans la vie », considère l'un d'entre eux, qui admet « que ce n'est pas drôle pour eux autres », c'est-à-dire les étudiants.

À l'extérieur, les intéressés campaient eux aussi sur leurs positions. « Il y a des personnes incapables aujourd'hui de payer leurs études. Si les frais augmentent, il y aura encore moins de personnes à l'université », a déclaré une étudiante.

La pluie a finalement dispersé la manifestation qui était encadrée par la police.

Les étudiants font le tour de l'île de Montréal en vélo et en patin pour manifester à nouveau contre la hausse des droits de scolarité.

Les étudiants font le tour de l'île de Montréal en vélo et en patin pour manifester à nouveau contre la hausse des droits de scolarité.

Des requêtes en injonction sont présentement à l'étude pour interdire les piquets de grève devant certains établissements d'enseignement. Celle touchant le Collège d'Alma a été acceptée vendredi, de manière provisoire. Une autre concernant l'Université de Laval sera entendue lundi.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) entend répliquer en faisant appel des décisions rendues. Le président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin, déplore par ailleurs que les tribunaux se mêlent du conflit, la grève étant selon lui un droit fondamental.

Manifestation étudiante à Laval.

Une centaine de personnes ont participé à la manifestation organisée dimanche matin, à Laval, par l'AGEM.

Avec les informations de La Presse canadienne

Société