•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vote de ratification des cols blancs de Toronto

vote de ratification

Le vote des cols blancs de Toronto se déroule à 3 endroits, dont cet hôtel.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les 23 000 cols blancs de la métropole votent depuis mercredi matin sur « l'offre finale » de la Ville, qui comprend des hausses salariales, mais aussi des concessions en matière de sécurité d'emploi.

Le syndicat de ces employés administratifs, des garderies municipales et des centres communautaires dit avoir décidé de soumettre l'offre à ses membres, après le refus de la Ville de négocier davantage. Le leader syndical Tim Maguire n'a pas recommandé ou rejeté l'accord de principe; il dit vouloir rester neutre.

Si les syndiqués rejettent l'offre de la Ville, ils pourraient légalement déclencher une grève. Pour sa part, la métropole pourrait décréter un lock-out.

Sécurité d'emploi

L'entente de principe de quatre ans est similaire à l'accord ratifié par les cols bleus le mois dernier, selon les termes dévoilés par la Ville. Par exemple, seuls les employés qui comptent 15 ans d'ancienneté ou plus seront protégés contre la sous-traitance.

Offre finale:

  • entente de janvier 2012 à décembre 2015
  • augmentations de salaire ou bonus de 0,5 % à 2,25 %
  • sécurité d'emploi limitée aux syndiqués qui ont 15 ans et plus d'ancienneté
  • réduction du nombre de congés de maladie
  • diminution du remboursement du kilométrage effectué avec un véhicule personnel

De leur côté, les employés des bibliothèques en sont à leur deuxième semaine de grève.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !