•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit à Air Canada : Ottawa dépose sa loi spéciale

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La ministre Lisa Raitt

La ministre Lisa Raitt en compagnie de son collègue Denis Lebel.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement conservateur a déposé lundi un projet de loi qui vise à empêcher tout arrêt de travail à Air Canada, que ce soit en raison d'une grève ou d'un lock-out. Ottawa dit vouloir ainsi protéger l'économie canadienne et les familles de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse qui sont en voyage pour la semaine de relâche.

« Il est essentiel dans cette période de reprise économique que rien ne vienne menacer cette reprise. Notre gouvernement a suivi de près les négociations entre Air Canada, les pilotes et les machinistes. Nous continuons à encourager la conclusion d'un accord », a affirmé la ministre du Travail, Lisa Raitt, en point de presse plus tôt en avant-midi.

L'opposition néo-démocrate voit d'un mauvais oeil cette ingérence du gouvernement dans le conflit de travail. Le porte-parole en matière de Travail, Yvon Godin, juge que le projet de loi déposé par les conservateurs est une attaque contre tous les travailleurs.

« Ils envoient un important message au monde des affaires qu'il n'a pas besoin de négocier », a-t-il lancé.

La semaine dernière, la ministre Raitt voyant s'annoncer un lock-out des pilotes d'Air Canada et le début des moyens de pression chez les mécaniciens, les bagagistes et les agents de fret, a confié les deux dossiers au Conseil canadien des relations industrielles.

Le transfert du litige à l'organisme fédéral a pour effet d'empêcher le déclenchement d'une grève ou d'un lock-out tant que le dossier y est examiné.

Manifestation de syndiqués

Manifestation de syndiqués d'Air Canada à MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation de syndiqués d'Air Canada à Montréal

Des travailleurs d'Air Canada ont manifesté lundi à Toronto ainsi qu'à Montréal, à l'extérieur de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, contre la décision du gouvernement fédéral de les empêcher de déclencher une grève.

À Montréal, la direction de l'aéroport a décidé de resserrer les mesures de sécurité afin que cette manifestation ne brime pas les activités normales. Les protestataires ont été confinés à un espace retreint balisé par des cônes, mais ils ne semblent avoir aucune intention de perturber les déplacements des voyageurs.

Ils reprochent au gouvernement d'être fréquemment intervenu dans des conflits de travail, provoquant ainsi un affaiblissement du rapport de force des employés.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !