•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FAO et Oxfam demandent 107 millions $US pour le Sahel

Goutrane Saleh, 42 ans, récolte ce qu'il reste de sa plantation de Millet à Bargagara, au Tchad.

Goutrane Saleh, 42 ans, récolte ce qu'il reste de sa plantation de Millet à Bargagara, au Tchad.

Photo : AFP / Oxfam/Irina Fuhrmann

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et Oxfam lancent d'importants appels de fonds pour juguler la crise alimentaire qui menace les habitants de la région du Sahel, en Afrique de l'Ouest.

La FAO demande 69,8 millions de dollars américains et Oxfam 37 millions de dollars américains pour venir en aide aux populations durement touchées par la sécheresse.

« 15 millions de personnes au bas mot sont à risque d'insécurité alimentaire au Sahel. »

— Une citation de  La FAO

Les pays les plus touchés sont le Niger, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad, le Sénégal, la Gambie et la Mauritanie, où des taux de malnutrition élevés ont été enregistrés.

« Il nous faut agir sans délai pour empêcher la détérioration de la situation de la sécurité alimentaire et éviter une crise alimentaire et nutritionnelle généralisée », a déclaré le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.

« Tous les signaux indiquent que la sécheresse évoluera bientôt en catastrophe si rien n'est entrepris. Le monde ne peut rester sans rien faire. Une action d'aide humanitaire concertée est nécessaire pour prévenir la mort de dizaines de milliers de personnes, dont la communauté internationale sera responsable si elle ne se mobilise pas », a pour sa part averti le directeur régional d'Oxfam en Afrique de l'Ouest, Mamadou Bitèye.

L'aide immédiate de la FAO prévoit la livraison de semences aux agriculteurs et d'aliments pour animaux aux éleveurs ainsi que l'offre bons d'achat pour la remise en état des pâturages naturels et des points d'eau.

Quant à elle, l'aide urgente d'Oxfam consiste à fournir de l'argent, de la nourriture et de l'eau aux populations vulnérables ainsi qu'à mettre en oeuvre des programmes sanitaires, d'assistance au bétail et des campagnes de promotion de l'hygiène.

Mis à part la sécheresse, la crise alimentaire est causée par une série de facteurs, notamment la diminution de la production céréalière, la pénurie de fourrage pour le bétail, le prix élevé des denrées alimentaires, la pauvreté endémique et les conflits régionaux.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !