ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête solaire moins importante que prévu

Photo du Soleil

Photo : AFP / NASA

Radio-Canada

L'onde de choc de l'importante tempête solaire qu'appréhendait la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) est arrivée vers 6 h jeudi matin, produisant des effets moins importants que prévu.

L'éruption solaire est survenue mercredi et par la suite le nuage de particules éjectées, formé de protons et d'électrons, a voyagé jusqu'à la Terre.

Malgré ses impacts réduits, Sébastien Giguère, coordonnateur scientifique de l'Astrolab du Mont-Mégantic, parle d'une importante tempête, avec un fort rayonnement. Selon lui, cette tempête témoigne du fait que nous entrons dans un cycle solaire qui s'étendra sur quelques années.

Il précise que ce type d'événement s'inscrit dans un cycle solaire de 11 ans, avec des pointes progressives en cours d'évolution. Les conséquences de ces tempêtes sont difficiles à prévoir. Certains impacts peuvent avoir une incidence sur la technologie et tout ce qui touche aux communications satellitaires.

En période de tempête solaire, certains contrôleurs aériens modifient aussi leurs trajectoires de vol pour éviter toute perturbation des outils de navigation. Les compagnies aériennes tentent ainsi d'éloigner leurs appareils des pôles en période de haute activité magnétique.

Les systèmes électriques peuvent également être touchés.

« Au Québec, en 1989, Hydro-Québec avait eu d'importantes difficultés, mais depuis, les systèmes se sont adaptés », a assuré M. Giguère.

Se prémunir contre les tempêtes solaires demeure néanmoins complexe. Les gouvernements et entreprises qui utilisent des appareils susceptibles d'être affectés sont en mesure de les faire pivoter pour éviter certains dérèglements.

« Chose certaine, c'est un crescendo qui s'amorce et nous nous dirigeons vers le maximum solaire prévu pour 2013. La situation sera donc à suivre dans les prochains moins », indique M. Giguère.

Outre les conséquences sur les télécommunications, les tempêtes solaires peuvent avoir aussi des effets spectaculaires et plus agréables. Les particules relâchées rendent encore plus remarquables et colorées les aurores boréales qui tapissent le ciel.

Science