•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas si Saints que ça...

La défense des Saints

La défense des Saints

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Gerald Herbert

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une enquête menée par la NFL a révélé l'existence d'un programme de primes versées aux joueurs des Saints de La Nouvelle-Orléans qui réussissaient certains « exploits », notamment celui de blesser un adversaire.

Ce programme était en vigueur au cours des trois dernières saisons, a annoncé la NFL. Il était majoritairement financé par les joueurs eux-mêmes et administré par le coordonnateur défensif Gregg Williams, maintenant avec les Rams de St. Louis.

Selon ce qu'ont découvert les enquêteurs, les joueurs pouvaient recevoir des primes de 1500 $ si un joueur qu'ils avaient blessé ne revenait pas au jeu ou de 1000 $ s'il devait être évacué du terrain en voiturette. Ces primes pouvaient tripler lors des séries éliminatoires.

Des gestes sportifs comme les interceptions ou les échappés recouvrés pouvaient aussi être récompensés. Des adversaires précis pouvaient à l'occasion être ciblés. Les noms des quarts Kurt Warner et Brett Favre ont été mentionnés.

Les règles de la NFL interdisent les bonis hors contrat, peu importe l'objectif qu'ils récompensent.

« Ces paiements sont particulièrement troublants parce qu'ils comptent non seulement des bonis liés à la performance, mais aussi pour blesser des adversaires », a commenté le commissaire de la NFL, Roger Goodell.

La NFL indique qu'elle étudie toutes les possibilités de recours contre les Saints et les individus concernés, y compris des amendes, des suspensions et l'annulation de choix aux repêchages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !