•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Islandais pensent adopter le huard

Des touristes dans le Blue Lagoon à Svartsendi à côté d'une centrale électrique.
Des touristes dans le Blue Lagoon à Svartsendi à côté d'une centrale électrique. Photo: AFP / HALLDOR KOLBEINS
Radio-Canada

L'Islande, durement touchée par la crise financière de 2008, est à la recherche d'une nouvelle monnaie. Mais la crise de la dette en Europe pourrait changer les plans de ce petit pays qui pensait adopter l'euro. Certains songent maintenant à troquer la couronne pour le dollar canadien, et Ottawa se dit ouvert aux discussions.

L'ambassadeur canadien en Islande, Alan Bones, doit prononcer une allocution samedi à Reykjavik, indiquant qu'Ottawa est prêt à aborder cette question si les Islandais veulent vraiment adopter le huard, a appris le Globe and Mail.

L'année dernière, un groupe de gens d'affaires influents a approché l'ambassadeur canadien avec cette idée. L'allocution de M. Bones constituera une réponse publique à cette demande. Il mettra toutefois en garde les Islandais : adopter la monnaie d'un autre pays n'est pas sans risque, dira-t-il. L'Islande perdrait notamment tout pouvoir sur sa politique monétaire, un levier économique utile en temps de crise.

L'adoption du huard par l'Islande pourrait par ailleurs ouvrir le marché islandais aux entreprises canadiennes, notamment dans le secteur maritime, ainsi que dans les domaines des pêches, des banques et des assurances.

L'Islande à la recherche d'une nouvelle devise

L'Islande a vu son secteur financier s'effondrer lors de la crise financière et la valeur de sa couronne a chuté de 92 %. Depuis, l'achat de devises étrangères a été plafonné à 350 000 couronnes, soit 3000 $. Ce contrôle de la monnaie islandaise empêche les investisseurs étrangers de rapatrier leurs profits, ce qui fait de l'Islande un pays peu attrayant pour eux.

[[exergue]]Un dollar canadien valait 127 couronnes islandaises vendredi.

Officiellement, le gouvernement prépare l'entrée du pays dans la zone euro. Cette perspective est toutefois moins radieuse avec la crise de la dette qui secoue actuellement l'Europe. Le huard fait donc partie des solutions de rechange, en raison de la solidité de l'économie canadienne.

Trois pays ont récemment adopté unilatéralement une monnaie étrangère. L'Équateur et le Salvador ont adopté le dollar américain en 2000 et en 2001, alors que le Kosovo fonctionne avec l'euro depuis 2002.

Avec les informations de The Globe and Mail

Économie