•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La question des pensions des retraités de Papiers Fraser est soumise aux tribunaux

Les retraités de Papiers Fraser avaient un message clair à lancer à la compagnie Brookfield.

Les retraités de Papiers Fraser avaient un message clair à lancer à la compagnie Brookfield.

Radio-Canada

Une première poursuite vient d'être intentée dans le but de renflouer la caisse de retraite des anciens employés de Papiers Fraser.

Une demande de recours collectif de près de 12 millions de dollars vient d'être déposée à la Cour supérieure du Québec.

Les retraités ont perdu près de 40 % de leurs prestations dans la faillite de Papiers Fraser.

Le recours vise trois anciens administrateurs de Papiers Fraser. Le Syndicat des communications de l'énergie et du papier pilote le dossier.

« Ces dirigeants-là ont très mal géré la caisse. Ils ont fait des investissements à risque », lance Renaud Gagné, vice-président du syndicat au Québec.

Seuls les retraités québécois de Fraser pourront participer au recours, mais des démarches similaires seront bientôt entreprises au Nouveau-Brunswick.

Cela donne un peu d'espoir aux retraités d'Edmundston, comme Réal Couturier. « Si je n'ai pas 40 %, si au moins j'ai 10 %, 15 %, 20 %, ça ferait ça », dit-il.

« On a de la misère. On en arrache », affirme Jacques Sarlabous, un retraité qui combine quatre emplois à temps partiel pour joindre les deux bouts. Après avoir travaillé pendant 37 ans chez Papiers Fraser à Edmundston, ce n'est pas le genre de retraite qu'il avait imaginé. Il ajoute que le manque d'argent oblige parfois sa femme à attendre ses médicaments.

Comme les démarches juridiques s'annoncent longues, les retraités devront continuer à se serrer la ceinture.

Industrie forestière

Économie