•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cinémathèque québécoise étouffée par le manque d'argent

Siège de la Cinémathèque à Montréal

Siège de la Cinémathèque à Montréal

Photo : Google Map

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À une année de son cinquantième anniversaire, la Cinémathèque québécoise se trouve dans une situation financière difficile.

Interrogé par Le Devoir, le président du conseil d'administration de la Cinémathèque, Charles David, explique que l'institution souffre de sous-financement chronique.

Selon M. David, la Cinémathèque se trouve dans une situation de semi-faillite. Une situation qui nécessiterait l'injection de 1,2 à 1,5 million de dollars annuellement, de façon récurrente.

Au 31 mars 2012, les pertes seraient de 250 000 $ et on prévoit un déficit de 500 000 $ à 700 000 $ en 2013.

La directrice générale par intérim, Iolande Cadrin-Rossignol, qui estime que la situation est catastrophique, espère que la Cinémathèque deviendra une priorité du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !