•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Investiture républicaine : Romney remporte l'Arizona et le Michigan

Chargement de l’image

Mitt Romney remporte la primaire républicaine au Michigan

Photo : AFP / BILL PUGLIANO

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat modéré Mitt Romney a remporté mardi soir les primaires républicaines de l'Arizona et du Michigan, deux résultats décisifs pour son avenir politique en vue de l'élection présidentielle du 6 novembre.

Si la victoire de l'ancien gouverneur du Massachusetts ne faisait aucun doute dans l'Arizona, il a toutefois été talonné de près par son adversaire ultraconservateur Rick Santorum au Michigan.

Après le dépouillement de la quasi-totalité des bureaux de scrutin, Mitt Romney menait avec 41 % des votes contre 38 % pour son plus proche rival. Ron Paul récoltait quant à lui 12 % des voix, tandis que Newt Gringrich arrivait quatrième avec 7 % des votes.

Dans l'Arizona, l'annonce de la victoire de Mitt Romney s'est déclarée rapidement. Le candidat modéré a amassé 48 % des votes, alors que son principal rival a récolté 26 % d'appuis. MM. Gingrich et Paul ont quant à eux amassés respectivement 16 et 8 % des votes.

« Pas plus tard qu'il y a une semaine, experts et sondeurs ne nous donnaient plus aucune chance, mais j'ai continué à rencontrer mères, pères, étudiants et grands-parents [...] et ce soir leurs efforts ont donné une grande victoire à notre campagne dans ces deux États », a déclaré Mitt Romney devant ses partisans réunis au Michigan.

« Nous ne gagnons pas de beaucoup, mais nous gagnons suffisamment et c'est tout ce qui compte. [...] Cette campagne est en train de sauver l'âme de l'Amérique. »

— Une citation de  Mitt Romney

De son côté, Rick Santorum s'est tout de même dit satisfait du résultat. « Nous avons réussi à occuper le jardin de l'un de nos opposants dans une course que tout le monde nous conseillait d'oublier parce que nous étions censés n'avoir aucune chance ici », a-t-il affirmé devant ses partisans également rassemblés au Michigan.

« Il y a un mois, ils ne savaient pas qui nous étions. Ils le savent maintenant. »

— Une citation de  Rick Santorum

Au Michigan, 30 délégués seront répartis en proportion des votes récoltés par les candidats dans chacun des districts électoraux. Les 29 délégués de l'Arizona seront quant à eux tous octroyés au vainqueur, soit Mitt Romney.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le candidat Rick Santorum s'adresse à ses partisans après avoir perdu la primaire du Michigan.

Photo : AFP / JOE RAEDLE

Mitt Romney de retour dans la course

Des victoires dans ces deux États permettront à M. Romney de se replacer dans la course à l'investiture républicaine. M. Santorum avait le vent dans les voiles depuis sa triple victoire dans le Colorado, le Minnesota et le Missouri.

À l'inverse, une défaite dans le Michigan, son État d'origine, aurait été de mauvais augure pour le républicain modéré à une semaine du « super mardi » du 6 mars, alors que des primaires et des caucus sont organisés dans 10 États.

Il y a quelques semaines, le Michigan s'annonçait une prise facile pour Mitt Romney. C'est dans cet État du Midwest que l'ancien gouverneur du Massachusetts a grandi et que son père a servi comme gouverneur.

C'était toutefois sans compter l'ascension inattendue de Rick Santorum. Les derniers sondages au Michigan plaçaient les deux rivaux au coude-à-coude. Une poignée d'entre eux accordaient tout de même à M. Romney une mince avance.

Mitt Romney affichait toutefois une nette en avance dans les sondages en Arizona, un État qui comporte une importante population mormone, comme lui.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les candidats à l'investiture républicaine Rick Santorum et Mitt Romney croisent le fer lors d'un débat sur les ondes de CNN, le 22 février.

Photo : AFP / JUSTIN SULLIVAN

Calendrier des victoires jusqu'à maintenant

  • 3 janvier : Caucus de l'Iowa (Rick Santorum)
  • 10 janvier : Primaire dans le New Hampshire (Mitt Romney)
  • 21 janvier : Primaire en Caroline du Sud (Newt Gingrich)
  • 31 janvier : Primaire en Floride (Mitt Romney)
  • 4 février : Caucus du Nevada (Mitt Romney)
  • 7 février : Caucus du Colorado (Rick Santorum), du Minnesota (Rick Santorum) et primaire dans le Missouri (Rick Santorum)
  • 11 février : Caucus du Maine (Mitt Romney)
  • 28 février : Primaires en Arizona et dans le Michigan (Mitt Romney)

La chaude lutte que se sont livrée les deux principaux candidats au Michigan est signe que rien n'est encore joué dans la course visant à désigner l'adversaire de Barack Obama lors de l'élection présidentielle du 6 novembre.

Les prises de position de Rick Santorum, un fervent opposant à l'avortement et au mariage gai, effraient nombre de républicains qui doutent de sa capacité à rassembler assez de votes centristes pour se faire élire face à M. Obama.

De son côté, Mitt Romney est davantage vu comme le candidat de l'establishment du Parti républicain. Il est à la tête d'une campagne bien financée, ayant recueilli d'imposants dons.

Deux autres candidats sont dans la course à l'investiture républicaine, Newt Gingrich et Ron Paul. Ils sont toutefois bien loin derrière MM. Romney et Santorum et avaient très peu fait campagne dans les deux États qui se prononçaient mardi.

Le candidat républicain sera officiellement désigné lors de la convention du parti, qui se tiendra le 27 août à Tampa Bay, en Floride.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !