•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de Russes manifestent contre Vladimir Poutine

Des manifestants ont formé une chaîne humaine dans plusieurs villes de la Russie, notamment à Moscou et Saint-Pétersbourg.

Des manifestants ont formé une chaîne humaine dans plusieurs villes de la Russie, notamment à Moscou et Saint-Pétersbourg.

Photo : AFP / OLGA MALTSEVA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À une semaine de la présidentielle du 4 mars, des milliers de personnes se sont mobilisées, dimanche, au centre-ville de Moscou, pour créer une chaîne humaine ayant pour slogan « Ne laissons pas Poutine entrer au Kremlin ».

Les militants de l'opposition se tenaient par la main sur un parcours circulaire de 16 kilomètres pour protester contre le retour possible de Vladimir Poutine à la présidence du pays.

Vladimir Poutine, 59 ans, a été président de 2000 à 2008. La Constitution russe lui interdisant de briguer un troisième mandat, il a laissé la présidence à Dmitri Medvedev et a assumé le rôle de premier ministre pendant cette période.

L'ex-agent du KGB a affirmé au cours des derniers mois être certain de remporter les présidentielles du 4 mars. Les sondages lui accordent entre 50 et 66 % d'intentions de vote, rendant son élection probable dès le premier tour, comme en 2000 et 2004.

Beaucoup de participants portaient des rubans blancs, couleur choisie par l'opposition comme le symbole de la contestation depuis les manifestations de décembre.

La police de Moscou a estimé la foule à 11 000 personnes, tandis que l'opposition parlait plutôt de 30 000 manifestants sous la supervision des policiers antiémeutes et d'hélicoptères.

Des personnalités célèbres, dont Alexeï Navalny, chef nationaliste et opposant de la corruption, l'ancien champion du monde d'échec Garry Kasparov, l'écrivain Boris Akounine et le chef du Front de gauche Sergueï Oudaltsov ont aussi participé à la manifestation.

« C'est une super action, cela montre que notre peuple n'est pas encore complètement endormi », s'est réjoui un manifestant.

« Nous sommes venus parce que nous n'acceptons pas les fraudes qui ont eu lieu lors des législatives en décembre, nous ne voulons pas que cela se reproduise le 4 mars », a soutenu un autre.

Les élections du 4 décembre dernier avaient été largement contestées, sans que M. Poutine ait accepté de revoir les résultats.

Manifestation pro-Poutine à Moscou

Pendant ce temps, des manifestants en faveur de Vladimir Poutine ont répliqué en organisant une autre mobilisation au centre-ville, au cours de laquelle ils ont distribué des rubans tricolores aux couleurs du drapeau russe. Sur leurs pancartes était écrit « Poutine aime tout le monde ».

La manifestation s'est achevée sans incident majeur, même si une dizaine d'opposants ont été interpelés alors qu'ils tentaient de manifester sur la Place de la Révolution, selon les policiers. Une bagarre avait éclaté peu avant sur cette place située non loin du Kremlin, où près de 200 militants d'opposition s'étaient rendus.

Environ 3000 personnes se sont également rassemblées à Saint-Pétersbourg, ville natale de Vladimir Poutine, samedi et dimanche, et d'autres manifestations ont eu lieu ailleurs au pays, notamment en Sibérie.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !