•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Oscar échappe à « Monsieur Lazhar »

Des travailleurs installent un Oscar géant sur le tapis rouge où défileront les stars du cinéma ce soir.

Des travailleurs installent un Oscar géant sur le tapis rouge où défileront les stars du cinéma ce soir.

Photo : AFP / Joe Klamar

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors que l'Oscar du meilleur film en langue étrangère a échappé à Monsieur Lazhar, le trophée du meilleur acteur dans un second rôle est revenu à Christopher Plummer.

À 82 ans, le Torontois d'origine devient ainsi l'acteur le plus âgé à avoir obtenu un Oscar pour son rôle dans Beginners.

L'Oscar du meilleur film en langue étrangère a quant à lui été remis au film iranien A separation. Le film de Philippe Falardeau comptait parmi les espoirs canadiens en lice dans une demi-douzaine de catégories.

Suivez sur Twitter nos journalistes à Los Angeles, Tanya Lapointe (Nouvelle fenêtre) et Valerie Roberts (Nouvelle fenêtre)

Deux productions de l'Office national du film s'affrontaient pour le meilleur court métrage d'animation : Dimanche, de Patrick Doyon, et Wild life, d'Amanda Forbis et Wendy Tilby.

C'est finalement The fantastic flying books of Mr. Morris Lessmore, de William Joyce et Brandon Oldenburg, qui ont remporté l'Oscar dans cette catégorie.

Depuis 1929, 45 Canadiens ont été honorés aux Oscars, tandis que l'ONF a reçu 12 statuettes entre 1941 et 2006.

Samedi, tous les finalistes ont été conviés à des rencontres pour leur permettre d'apprivoiser les gens du milieu et parler de leur art.

Un symposium des réalisateurs des films en langue étrangère a été organisé à Los Angeles. Les membres de l'Académie, de l'industrie et du grand public se sont entassés dans la salle Samuel-Goldwin à Beverly Hills pour y assister.

Chacun a présenté la genèse de son film et a expliqué le choix de la distribution et les particularités techniques.

À la lumière des interventions des cinq réalisateurs, qui viennent de différents pays et de différentes cultures, la production de ces films se recoupe à plusieurs égards.

« Je pense que les réalités se ressemblent un petit peu partout à travers le monde. Même en Iran, ça avait l'air d'être une réalité semblable. »

— Une citation de  Kim McCraw, productrice, « Monsieur Lazhar »

Philippe Falardeau fait le même constat et y voit beaucoup de choses à apprendre sur les différentes approches du travail cinématographique.

« On comprend la méthode de travail de l'autre parce qu'elle est rigoureuse même si ce n'est pas comme ça que je travaille. »

— Une citation de  Philippe Falardeau, réalisateur « Monsieur Lazhar »

Le réalisateur du film belge « Bullhead » va dans le même sens, notamment sur la manière de diriger de jeunes comédiens sur un plateau de tournage.

Contrairement à l'événement de presse la veille, Asgard Faradhi était présent pour parler de la nomination iranienne, dans le même panel que le réalisateur israélien Joseph Cedar.

Pour Roger Frappier, producteur et membre de l'Académie des arts et des sciences du cinéma, voir ces cinéastes réunis pour parler de leur métier avec la même conviction « donne de l'espoir pour l'avenir ».

Une importante délégation canadienne assistait à l'événement, dont les frères de Phlippe Falardeau, la dramaturge Evelyne de la Chenelière et le compositeur Martin Léon.

Un journaliste prépare son reportage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un journaliste prépare son reportage.

Photo : Tanya Lapointe

Les organisateurs installent des statues géantes le long du tapis rouge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les organisateurs installent des statues géantes le long du tapis rouge.

Photo : Tanya Lapointe

Oscar géant devant le Kodak Theatre où aura lieu la remise des prix.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Oscar géant devant le Kodak Theatre où aura lieu la remise des prix.

Photo : Tanya Lapointe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario