•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Option nationale adopte sa plateforme politique

Jean-Martin Aussant lors du congrès de fondation d'Option national à Bécancour

Jean-Martin Aussant lors du congrès de fondation d'Option national à Bécancour

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 400 militants ont adopté samedi la plateforme d'Option nationale, la nouvelle formation dirigée par l'ex-péquiste Jean-Martin Aussant, député de Nicolet-Yamaska.

Dans le cadre du congrès de fondation du parti qui se tenait samedi, à Bécancour, M. Aussant a affirmé qu'un vote pour sa formation politique serait un vote « clair » pour déclencher le processus de souveraineté du Québec. Option nationale veut ainsi se démarquer du Parti québécois qui, selon le député, propose la souveraineté aux moments jugés opportuns.

M. Aussant a expliqué que son départ du PQ n'était pas dû aux résultats de sondage négatifs ni aux « chicanes » qui ont secoué le parti, mais découlait de la position de la formation politique sur la souveraineté. « Le PQ reste dans le peut-être, nous on est dans le oui », a-t-il affirmé.

Jean-Martin Aussant s'est dit très encouragé par l'adhésion de près de 1500 membres, malgré le fait que son parti n'ait pas encore reçu beaucoup d'attention médiatique, a-t-il souligné samedi matin, en entrevue à RDI.

La porte ouverte à Pierre Curzi et Lisette Lapointe

Interrogé sur les personnalités connues qui pourraient se joindre à son parti, il a précisé qu'il travaillait de près avec ses « collègues de l'Assemblée nationale, M. [Pierre] Curzi et Mme [Lisette] Lapointe », tous deux présents au congrès. « Ils n'ont pas encore confirmé s'ils voulaient tout d'abord se représenter, et deuxièmement sous quelle bannière. La porte est grande ouverte pour ces deux collègues s'ils voulaient se joindre à nous », a-t-il ajouté.

On ne veut pas nécessairement aller chercher des gens qui sont en politique depuis 20 ou 30 ans parce qu'on veut changer les façons de faire. La meilleure façon de s'assurer de ça, c'est d'aller chercher du sang neuf, et il y en a beaucoup à Option nationale. La plupart des membres sont très jeunes et très enthousiastes.

Une citation de :Jean-Martin Aussant

Mme Lapointe n'a pas voulu se prononcer sur sa décision d'adhérer ou non à Option nationale. « Je suis ici pour appuyer Jean-Martin Aussant, on ne peut pas se passer de lui comme député au Québec, quelle que soit notre position, notre parti politique », a-t-elle déclaré.

De son côté, M. Curzi a affirmé que sa réflexion quant à son avenir politique n'est pas terminée, mais qu'elle « s'éclaircit de plus en plus », ajoutant qu'il ne voulait pas laisser planer le misère et qu'il ferait part de sa décision dès qu'elle sera prise.

L'ancien député péquiste Camil Bouchard, qui avait démissionné en décembre 2009, a également assisté aussi au congrès.

Jean-Martin Aussant a quitté le Parti québécois en juin 2011, au lendemain des départs de ses collègues Louise Beaudoin, Pierre Curzi et Lisette Lapointe.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !