•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des années difficiles pour les producteurs sylvicoles

Une branche de conifère

Une branche de conifère

Photo : Vincent Champagne

Radio-Canada

En 2009 les 20 pépinières privées et publiques au Québec ont produit 170 millions de plants forestiers. En 2011 ce nombre avait chuté à 147 millions.

Le recul s'accentue encore plus cette année avec une coupure moyenne de 20% imposée dans les budgets alloués aux sylviculteurs. Cela les prive de 3 millions de dollars.

Cette tendance à la baisse inquiète Claire Simard directrice générale de l'Office des producteurs de plants forestiers du Québec, qui s'attend d'avoir encore des années difficiles, au moins pour les deux à trois prochaines années.

Les mille employés rattachés aux pépinières ne devraient pas trop souffrir des coupures de 2012. On prévoit peu de mises à pied, mais moins de semaines de travail par employés.

C'est précisément ce qui se passera à Girardville où la pépinière doit réduire sa production de plants forestiers de 22 %. La direction prévoit diminuer ses activités pendant près de deux mois ce qui signifie qu'une soixantaine de travailleurs vont faire moins de semaines dans la saison.

Le couperet s'abat également sur les trois autres pépinières au Saguenay/Lac St-Jean. À Laterrière, la production est réduite de 33 % tandis que la pépinière de Normandin, qui appartient au gouvernement devra diminuer sa production de 18 %.

Industrie forestière

Environnement