•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sehn rate sa première chance, mais pas Ware

Eric Sehn

Eric Sehn

Photo : La Presse canadienne / Mike Ridewood

Radio-Canada

Eric Sehn obtiendra une deuxième chance d'offrir au Canada son deuxième billet au 10 m individuel pour les Jeux olympiques de Londres.

Vendredi, à la Coupe du monde de Londres, dernière sélection olympique, le plongeur canadien a raté son coup. Sehn n'a pu atteindre le critère de sélection requis, soit se qualifier pour la demi-finale en terminant parmi les 18 premiers des préliminaires.

L'Albertain a dû se contenter du 29e rang (377,4).

S'il échoue de nouveau dimanche, lors de la qualification supplémentaire pour combler les places restantes pour les Jeux olympiques, le Canada n'aura qu'un plongeur au 10 m individuel à Londres cet été. Six places seraient à l'enjeu dimanche.

Son compatriote Riley McCormick n'a guère mieux réussi avec une 24e place (401,35). Le Britanno-Colombien ne participera pas non plus aux demi-finales.

Par contre, McCormick avait déjà décroché le premier billet pour le 10 m individuel aux Championnats du monde de Shanghai l'été dernier.

Néanmoins, il n'était pas très fier de son résultat du jour, d'autant plus qu'il occupait le 12e rang avant son cinquième et dernier plongeon.

« Je suis extrêmement déçu aujourd'hui. Je retourne à la maison pour m'entraîner à fond, a écrit l'athlète de 20 ans sur Twitter. Je ne peux pas croire que j'ai fait ça [sur mon dernier plongeon]. J'étais très constant dans mes plongeons. Mais je n'ai jamais eu autant de rotation dans mon trois et demi arrière groupé (dernier plongeon) qu'aujourd'hui. »

Ware au pied du podium

Chez les femmes, Pamela Ware a fait une entrée remarquée à sa première Coupe du monde.

Pamela Ware

Pamela Ware

Photo : AFP / ROSLAN RAHMAN

Troisième après les demi-finales en matinée, la Québécoise de 19 ans a conclu l'épreuve du 3 m individuel au pied du podium avec 341,3 points, à 4,45 points d'une médaille de bronze. Pas de médaille, mais son total de points répond aux standards olympiques. Il s'agit même du meilleur pointage de sa carrière.

« Je suis vraiment surprise, a-t-elle commenté. En arrivant ici, je ne m'attendais même pas à me rendre en demi-finales. Je pensais que c'était impossible d'avoir 340 points. C'est super d'avoir 340 points. »

« Habituellement, je ne réussis jamais cinq plongeons de suite. En qualifications et en demi-finales, j'ai réussi mes cinq plongeons, ce qui m'a donné plus de confiance pour la finale », a-t-elle ajouté.

Le Canada a déjà ses deux places aux Jeux olympiques pour cette épreuve. Émilie Heymans et Jennifer Abel les ont obtenues aux mondiaux.

Les Championnats nationaux détermineront les athlètes qui représenteront le Canada à Londres. Ils se tiendront en mai à Montréal. Les athlètes doivent terminer parmi les deux premiers de leur discipline en plus d'atteindre le standard olympique.

Heymans, elle, a pris la 10e position (307,35) à la finale londonienne. Septième après deux plongeons, elle a raté son retourné pour glisser au 12e et dernier échelon. Deux bonnes prestations à ses deux derniers essais l'ont aidée à remonter un peu.

C'est la Chinoise Wu Minxia qui a triomphé avec 368,95 points. Elle a devancé sa compatriote par 3,55 points. L'Italienne Tania Cagnotto a décroché le bronze (345,75).

Plongeon

Sports