•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Radio-Canada : Alain Saulnier quitte la direction de l'information

Les employés du centre de l'information de Radio-Canada, à Montréal, ont longuement applaudi Alain Saulnier

Les employés du centre de l'information de Radio-Canada, à Montréal, ont longuement applaudi Alain Saulnier

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le vice-président principal de Radio-Canada, Louis Lalande, a annoncé jeudi le départ, le 16 mars prochain, d'Alain Saulnier, actuel directeur général de l'Information.

Alain Saulnier travaille à Radio-Canada depuis 1984. Il a occupé divers postes de responsabilité, dont celui de chef de l'information à la Radio française de 1999 jusqu'en juin 2006, avant de devenir directeur général de l'information.

Il a eu notamment à diriger l'intégration des services d'information de la radio et de la télévision.

Dans son communiqué, la direction de Radio-Canada souligne qu'« Alain Saulnier jouit d'un très grand respect dans la communauté journalistique au pays et il a largement contribué à la tradition d'excellence et de qualité de l'information qui fait partie de l'ADN du diffuseur public ».

Louis Lalande souligne aussi que sous la direction de M. Saulnier, « l'enquête journalistique à Radio-Canada a pris un essor remarquable et remarqué, créant un impact réel dans la vie sociale et démocratique de nos concitoyens ».

« Ce n'est pas mon choix », dit Saulnier

Dans une lettre transmise à ses collègues de Radio-Canada jeudi après-midi, Alain Saulnier a tenu à souligner que la décision ne relève pas de lui.

« Louis Lalande a décidé de procéder à la transformation de l'information avec une autre personne que moi. C'est son droit le plus légitime. Je quitterai donc Radio-Canada le 16 mars prochain », écrit-il.

Je regrette de vous laisser dans une telle tourmente, mais sachez que ce n'est pas mon choix.

Alain Saulnier

Il a aussi rappelé ses contributions à la place donnée au journalisme d'enquête et à l'actualité internationale à Radio-Canada, en plus d'avoir milité pour une information de qualité.

« J'ai toujours tenté d'exercer une direction indépendante et libre, rejoignant ainsi le fait que je suis un homme libre qui a des valeurs à défendre », ajoute-t-il, en insistant sur l'admiration qu'il a pour le travail en information effectué à Radio-Canada.

La FPJQ préoccupée

Dans un communiqué jeudi après-midi, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) s'est dite « inquiète au plus haut point du congédiement » d'Alain Saulnier.

« Ce départ aussi précipité qu'inexpliqué fait craindre le pire pour l'avenir du journalisme chez le diffuseur public », peut-on lire dans le communiqué.

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC), qui représente notamment les employés de l'information, s'est dit quant à lui « outré du congédiement d'Alain Saulnier ».

« La haute direction vient de prendre une très mauvaise décision. Le SCRC s'engage justement à faire enquête pour découvrir les vrais motifs de ce congédiement qui se produit à la veille du dépôt du prochain budget fédéral où Radio-Canada sera fortement touchée », peut-on lire dans un communiqué.

De leur côté, les employés à la Maison de Radio-Canada à Montréal ont longuement et chaleureusement applaudi M. Saulnier jeudi après-midi lors de son passage au Centre de l'information.

Société