•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Cancer colorectal : un test à la maison a fait ses preuves en Ontario

    Cancer colorectal humain et les cellules immunitaires

    Cancer colorectal humain et les cellules immunitaires

    Photo : Inserm/Galon

    Radio-Canada

    Le taux d'attente pour un examen du côlon relativement à un possible cancer a chuté de 22 % en 5 ans en Ontario, grâce en partie à un test de dépistage distribué gratuitement dans les pharmacies.

    Le cancer colorectal est le 2e plus meurtrier au pays, tous sexes confondus. Le Canada est l'un des pays les plus touchés au monde, en compagnie de la Grande-Bretagne et des États-Unis.

    Cancer colorectal en Ontario :

    Cancer colorectal en Ontario*:

    • 4500 hommes atteints et 3600 femmes
    • 36 % des cas canadiens
    • 93 % des personnes diagnostiquées ont plus de 50 ans
    • 3000 décès par année (tous sexes confondus)
    *Société canadienne du cancer, ministère de la Santé et Action Cancer Ontario

    Ce type de cancer est pourtant curable à 90 %, lorsqu'il est détecté très tôt, d'où l'utilité d'un test disponible facilement, selon la Dre Linda Rabeneck d'Action Cancer Ontario.

    Peu de gens se font tester à cause de la gêne associée à ce cancer.

    Linda Rabeneck, Action Cancer Ontario

    Le test de recherche de sang occulte dans les selles (FOBT), disponible dans les pharmacies, est très simple à utiliser et il se fait en privé à la maison. Il suffit de le renvoyer à un laboratoire par la poste.

    La Grande-Bretagne utilisait déjà ce test de dépistage lorsqu'il a été adopté par l'Ontario il y 5 ans.

    Le test vise les 50 ans et plus qui n'ont aucun antécédent familial. Si le résultat est négatif, il est recommandé de le passer tous les 2 ans. S'il est positif, le patient doit subir une coloscopie.

    Le Dr David Baron, président de l'Association ontarienne des gastro-entérologues, continue à privilégier la coloscopie, qui « prévient le cancer en supprimant des polypes potentiellement cancéreux ». Mais il ajoute que « le test en pharmacie peut le détecter (cancer) à un stade précoce. »

    Test FOBT en Ontario*:

    • près de 60 % des Ontariens âgés de 50 à 74 ans ont passé le test depuis 2007
    • 5 % des patients testés ont eu un diagnostic positif
    *Société canadienne du cancer, ministère de la Santé et Action Cancer Ontario

    Cliniques privées

    Selon l'Association des gastro-entérologues, l'attente pour une coloscopie a diminué en Ontario à cause du test en pharmacie, mais aussi parce que certains spécialistes ont ouvert des cliniques privées pour pouvoir les administrer plus rapidement qu'à l'hôpital.

    Cette pratique est permise par le ministère de la Santé à la condition que les spécialistes ne refilent pas la facture à leurs patients.

    Selon nos sources, les hôpitaux restent très achalandés en matière de coloscopies, parce que le test en pharmacie est encore peu connu. Le gouvernement provincial réplique que de la publicité a été faite en priorité dans le groupe d'âge concerné, mais qu'il y a place à l'amélioration.

    Ontario

    Cancer