•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Mario Pescante

Mario Pescante

Photo : AFP / Fabrice Coffrini

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En guise de protestation au refus du gouvernement italien de déposer la candidature de Rome pour les Jeux olympiques de 2020, Mario Pescante a démissionné de son poste de vice-président du Comité international olympique (CIO).

La semaine dernière, le premier ministre italien Mario Monti a refusé d'endosser la candidature de Rome en raison de la crise économique qui afflige son pays.

Pescante, un intervenant de longue date dans le monde du sport en Italie, était à la tête de la candidature romaine.

Il a déclaré mardi se sentir « un peu gêné » de représenter un pays qui « a jeté l'éponge si vite », et que la décision l'a placé dans une position difficile au sein du CIO.

Malgré sa démission du poste de vice-président, Pescante demeura un membre du CIO et continuera d'y représenter l'Italie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !