•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs de la scierie Irving à Clair s'inquiètent pour leur avenir

Scierie Irving
Photo: Marie-Hélène Lange/Radio-Canada
Radio-Canada

Les 55 travailleurs de la scierie J. D. Irving à Clair, au Nouveau-Brunswick, ne connaissent toujours pas les intentions de l'entreprise quant à la réouverture de l'usine.

Cette scierie de bois franc est fermée depuis octobre pour une période indéfinie. Aujourd'hui, selon le syndicat, l'employeur refuse toujours de préciser la date de réouverture.

De plus, l'allocation de bois provenant des terres de la Couronne destiné à l'usine de Clair est depuis la fermeture acheminée dans une autre scierie de l'entreprise.

Rémi Brideau, président local du Syndicat canadien des communications de l'énergie et du papier, demande au gouvernement d'intervenir.

« Rendu au 31 mars, on a une allocation de 22 000 mètres cubes et on veut que ce bois-là s'en aille à la scierie de Clair, ou qu'ils nous donnent une réponse positive ou négative, mais on veut des réponses », lance Rémi Brideau.

« C'est inquiétant de savoir que c'est notre bois, la coupe de bois de Clair, qui s'en va à une autre usine. C'est inquiétant pour nous autres parce qu'ils viennent de nous dire que le marché n'était pas là. Si le marché n'était pas là pour Clair il ne doit pas être là pour ailleurs non plus », affirme Marc Ouellette, un travailleur.

Acadie

Industrie forestière