•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin des plaidoiries au procès intenté contre Radio-Canada par Constructions Louisbourg

Les avocats de Tony Accurso veulent connaître l'identité de la source de l'animateur de l'émission Enquête, Alain Gravel.

Les avocats de Tony Accurso veulent connaître l'identité de la source de l'animateur de l'émission Enquête, Alain Gravel.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les deux parties au procès pour outrage au tribunal intenté par Constructions Louisbourg contre la Société Radio-Canada ont terminé leurs plaidoiries vendredi après-midi.

Le juge Jean-Pierre Sénécal rendra sa décision le 29 février.

L'entreprise appartenant à l'homme d'affaires Tony Accurso reproche au journaliste Alain Gravel d'avoir diffusé en 2011 des informations provenant d'un document confidentiel.

L'animateur de l'émission Enquête a expliqué à la cour avoir reçu, d'une source, des documents de cour qui révélaient que Revenu Québec soupçonnait Tony Accurso d'être personnellement impliqué dans la fraude fiscale à laquelle Constructions Louisbourg et Simard-Beaudry, ont plaidé coupables en décembre 2010.

Les deux compagnies ont reconnu avoir participé à une fraude fiscale de 4,1 millions de dollars. L'entrepreneur en construction n'a jamais été poursuivi personnellement, seules les entreprises l'avaient été.

Au cours du procès, les avocats de M. Accurso et Construction Louisbourg ont réclamé que le tribunal ordonne à Alain Gravel de révéler l'identité de sa source.

Le journaliste, qui a produit plusieurs reportages sur les pratiques douteuses dans l'industrie de la construction, a déclaré à la cour qu'il protégerait sa source, quoi qu'il advienne.

Le juge a déjà indiqué qu'il était peu enclin à ordonner à Radio-Canada de divulguer sa source.

Le magistrat pourrait donc rendre son jugement sans que l'animateur n'ait à révéler sa source.

Selon des informations d'Isabelle Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !