•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mise en demeure pour les indignés du Parc de la Gatineau

Les travaux de prolongement de l'autoroute 5 à Chelsea se poursuivent.

Les travaux de prolongement de l'autoroute 5 à Chelsea se poursuivent.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère des Transports du Québec a envoyé une mise en demeure aux indignés du Parc de la Gatineau afin de signifier son intention de démanteler leur camp dès jeudi. Le camp d'occupation a été érigé au début du mois de janvier pour protester contre le prolongement de l'autoroute 5 qui empièterait une partie de l'espace vert.

Les indignés ont répondu en invitant les citoyens de la région à se rassembler sur le site afin d'exercer leurs droits démocratiques et d'exprimer leur désaccord. Environ 75 acres de forêts matures, y compris des arbres tricentenaires, seront abattus dans le cadre des travaux.

Selon les manifestants, l'impact écologique des travaux sera dévastateur. Ils estiment que la région qui a un très faible bassin de population n'a pas besoin d'une telle autoroute.

Une décision irrévocable

Il y a un mois, la députée de Gatineau à l'Assemblée nationale, Stéphanie Vallée, a affirmé qu'il « n'était pas question de faire marche arrière ».

Elle estime que le prolongement de l'autoroute 5 améliorera la sécurité des automobilistes et aidera au développement économique de ce secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !