•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominic Champagne proclamé Artiste pour la paix 2011

Dominic Champagne

Dominic Champagne

Photo : Lisa Marie Noël

Radio-Canada

L'auteur, metteur en scène et concepteur Dominic Champagne a été nommé Artiste pour la paix de l'année 2011, mardi, pour souligner son engagement dans une campagne contre l'exploration et l'exploitation irresponsable des gaz de schiste au Québec.

L'honneur lui a été officiellement décerné mardi matin lors d'une cérémonie organisée à la Chapelle historique du Bon Pasteur. Des prix Hommage ont aussi été remis à la même occasion à la chorégraphe et danseuse Margie Gillis, et au monologuiste et humoriste Yvon Deschamps.

« Dominic Champagne milite intensément dans le sens de l'intérêt public face au développement de cette industrie du Québec, en lançant notamment une mobilisation pour le dimanche 22 avril prochain, Jour de la Terre », indique l'organisme dans un communiqué.

« Il nous invite à descendre dans la rue pour célébrer ce jour-là un printemps québécois et pour clamer au monde qu'il faut plus de partage, moins de cupidité, plus de fraternité, moins d'inégalités, plus d'énergie verte, moins d'énergies sales et de gaz à effet de serre ».

Dominic Champagne est engagé depuis plusieurs mois dans le dossier des gaz de schiste. En novembre 2010, il avait diffusé une vidéo dans laquelle une vingtaine d'artistes québécois - dont Roy Dupuis, Luc Picard, Anne Dorval et Fred Pellerin - demandaient un moratoire sur l'exploitation du gaz de schiste.

Québec a annoncé en mars 2011 qu'il n'autoriserait aucun nouveau forage de ce gaz sans consultation publique et a créé par la suite un comité de l'évaluation environnementale stratégique sur les gaz de schiste. Dominic Champagne a repris le combat en mai dernier après avoir réalisé qu'aucun citoyen ne faisait partie de ce comité.

Dominic Champagne a mis en scène plusieurs spectacles l'an dernier, dont HA ha!... de Réjean Ducharme, Tout ça m'assassine, qu'il a coécrit avec Patrice Desbiens et Pierre Lefebvre et Le boss est mort, où Benoît Brière reprenait des monologues célèbres d'Yvon Deschamps. Il est aussi connu pour son travail dans les spectacles Varekaï et LOVE, du Cirque du Soleil.

Les Artistes pour la paix disent avoir remis un prix Hommage à Margie Gillis parce qu'elle « n'a jamais craint d'utiliser le langage musical populaire pour ses chorégraphies qui expriment la fluidité de la vie dans une perspective de transformation et d'éveil de l'espoir, et pour mettre en lumière ce qui est authentique pour nous ».

Yvon Deschamps s'est pour sa part « toujours fait un point d'honneur de se ranger du côté des démunis, des minorités et des travailleurs ». Les Artistes pour la paix disent vouloir souligner « l'engagement de cet humaniste extraordinaire et celui de sa compagne, l'auteure-compositrice-interprète Judi Richards ». Leur conscience sociale, dit l'organisme « contribue à aiguiser la nôtre et celle de nos concitoyens ».

Les Artistes pour la paix dévoilent leurs prix à la Saint-Valentin depuis 1988. Daniel Lavoie, Marcelle Ferron, Richard Séguin et Wajdi Mouawad ainsi que Chloé Sainte-Marie l'ont notamment déjà remporté. La lauréate de l'an dernier était la comédienne Pascale Montpetit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Arts