•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'âge ne ralentit pas Bjoerndalen

Ole Einar Bjoerndalen.

Ole Einar Bjoerndalen.

Photo : Kerstin Joensson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À 38 ans, les jambes d'Ole Einar Bjoerndalen n'ont pas ralenti et son oeil est toujours aussi précis.

Le Norvégien a remporté dimanche la poursuite de 12,5 km à Kontiolahti, en Finlande, sa 93e victoire en Coupe du monde de biathlon, devant le Français Martin Fourcade et le Russe Dmitry Malyshko.

Bjoerndalen, six fois médaillé d'or aux Jeux olympiques, s'est imposé en 33 min 43 s 8/10, avec 12,1 secondes d'avance sur Fourcade et 22 secondes sur Malyshko.

La légende du biathlon a d'abord suivi à distance le duel entre son compatriote Emil Hegle Svendsen et Martin Fourcade. Puis, il a profité de leurs ratés au dernier passage au pas de tir. Il a quant à lui réalisé un sans-faute.

Sorti en tête, le champion aux 25 globes de cristal résistait au retour du Français pour renouer avec la victoire. À moins de trois semaines des mondiaux de 2012 à Ruhpolding, en Allemagne, il reprend espoir d'augmenter sa collection de 16 titres de champion du monde.

Il s'agissait du premier triomphe de Bjoerndalen en Coupe du monde depuis décembre 2010.

Martin Fourcade conserve la tête du classement général. Il l'avait reprise la veille, grâce à sa victoire en sprint, au Norvégien Emil Hegle Svendsen, 4e. Fourcade a 264 points, Svendsen 260 et Ole Einar Bjoerndalen, au 3e rang, 225.

La revanche de Makarainen

La Finlandaise Kaisa Makarainen a remporté dimanche la poursuite de 10 km devant l'Allemande Magdalena Neuner, gagnante du sprint la veille.

Battue par Neuner en sprint, Makarainen n'a manqué qu'une seule cible pour s'imposer en 32:23, avec 35,9 secondes d'avance sur sa rivale allemande et 37 secondes sur la Bélarussienne Darya Domracheva, toutes les deux auteures de 4 fautes au tir.

La Canadienne Zina Kocher a terminé au 12e rang avec un retard de 1:06,03.

Il s'agit d'une cinquième victoire pour Makarainen, détentrice du globe de cristal de la dernière saison, depuis ses débuts en Coupe du monde.

Neuner conserve son maillot de meneuse de la Coupe du monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !