•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bilinguisme soulève la controverse à Cornwall

L'Hôpital communautaire de Cornwall en Ontario

L'Hôpital communautaire de Cornwall en Ontario

Radio-Canada

L'Hôpital de Cornwall, dans l'Est de l'Ontario, est au coeur d'une controverse depuis qu'il a modifié ses critères d'embauche pour favoriser l'emploi de travailleurs bilingues.

En fait, l'Hôpital se conforme depuis janvier à la Loi sur les services en français de l'Ontario. Mais la communauté anglophone de la région, ainsi que le maire de la municipalité de South Stormont, Bryan McGillis, s'y opposent.

Pour protester, le maire a annulé le versement de son financement annuel de 30 000 $ pour l'agrandissement de l'établissement, avec l'assentiment du conseil municipal. « Je reçois des appels de gens qui m'appuient, non seulement de la région, mais de tout le Canada », a-t-il dit en anglais.

Le Dr Danny Tombler est à l'origine de ce débat. Dans une lettre ouverte publiée dans un quotidien de la région, il s'indigne de cette nouvelle politique et appelle au boycottage de la campagne de financement de l'Hôpital.

La vaste majorité des Ontariens sont unilingues anglophones, alors cette politique de bilinguisme est discriminatoire. (...) Un message clair serait de suspendre tous les dons attribués à la campagne de financement de l'Hôpital, jusqu'à ce que l'établissement modifie ses critères d'embauche.

Le Dr Danny Tombler

Ce nouveau critère d'embauche ne supplante cependant pas les compétences, nuance l'Hôpital. « C'est important de spécifier que le bilinguisme ne vient pas au-delà des qualifications », explique Fernand Hamelin, membre du conseil d'administration de l'Hôpital de Cornwall.

Le conseil d'administration de l'Hôpital craint de voir la controverse prendre de l'ampleur et miner son budget, ce qui menacerait l'achat d'équipements médicaux et l'embauche d'une dizaine de médecins.

C'est dans l'Est de l'Ontario que l'on trouve la plus importante proportion de francophones dans la province.

D'après le reportage de Catherine Lanthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Société