•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shawinigan : jugement rendu dans la cause de l'enfant isolé dans une aire de retrait

Louise Sinotte et Jacques Turenne
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour supérieure a débouté les parents de l'élève qui avait été placé dans une aire de retrait dans une classe d'école à Shawinigan.

Dans un jugement de 49 pages, le juge Pierre Ouellet condamne les parents à payer 35 000 $ avec intérêts à l'enseignante. Il leur ordonne aussi de payer plusieurs milliers de dollars en frais divers et en honoraires d'avocats.

Le tribunal estime que les parents se sont trompés. Jacques Turenne, poursuit le juge, a malheureusement entrainé sa famille dans un tourbillon médiatique dont il a perdu le contrôle ainsi que dans un désastre financier.

L'affaire avait fait grand bruit, il y a cinq ans. À Shawinigan, les parents d'un jeune garçon ayant des troubles de comportement avaient dénoncé son enseignante et la direction l'école Saint-Paul qui le plaçait dans une aire de retrait en classe.

S'en étaient suivi des poursuites croisées en diffamations de 200 000 $ de l'enseignante contre les parents Louise Sinotte et Jacques Turenne et 1,115 million de dollars des parents contre l'enseignante.

Les parents n'ont pas bien démontré leur thèse voulant qu'ils aient été victimes de diffamation, écrit le juge.

Il dit aussi aussi que les parents ont réagi de façon émotive avec le coeur pour dénoncer la situation de leur fils sans retourner discuter avec les autorités scolaires pour valider leur perception.

Jointe au téléphone Mme Sinotte n'a pu commenter le jugement dont elle n'avait pas encore obtenu copie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !