•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bilinguisme est bon pour le cerveau des enfants

Les chercheurs veulent dissiper les craintes
Les chercheurs veulent dissiper les craintes liées au bilinguisme

Les jeunes qui apprennent deux langues sont peut-être plus lents que les autres à maîtriser leur vocabulaire, mais des chercheurs canadiens affirment que leur bilinguisme leur procure un avantage marqué, c'est-à-dire des habiletés cognitives supérieures comparativement aux jeunes unilingues.

Les chercheuses Raluca Barac et Ellen Bialystok, de l'Université York de Toronto, ont effectué cette étude auprès de 104 enfants de 6 ans afin de mesurer leur développement cérébral.

Les résultats des travaux montrent aussi que les jeunes qui apprennent deux langues, quelles qu'elles soient, saisissent mieux la structure d'une langue, une habileté importante dans le degré d'alphabétisation.

On a comparé les participants à la suite de trois tâches verbales et d'un test cognitif de contrôle afin de vérifier l'effet du bilinguisme sur le développement.

En novembre 2010, des chercheurs de l'Institut Rotman de Toronto avaient démontré que le fait de parler deux langues quotidiennement retardait de plusieurs années l'apparition de la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées.

Science