•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'exode dans le nord du Nouveau-Brunswick se poursuit

Péninsule acadienne

(archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Certaines collectivités dans le nord du Nouveau-Brunswick ont perdu de nombreux résidents ces dernières années, tandis que d'autres en ont gagné, selon les données du recensement.

Les conclusions de Statistique Canada, publiées mercredi, confirment que le mouvement de la population se poursuit dans la Péninsule acadienne.

La population de Saint-Léolin, notamment, a diminué de 33 % depuis 2006.

Le Goulet, Shippagan, Bas-Caraquet, Saint-Isidore et Maisonnette ont également vu leur population diminuer.

À l'opposé, des municipalités comme Caraquet, Néguac et Tracadie-Sheila comptent maintenant plus d'habitants.

Dans le cas de Tracadie-Sheila, la hausse est de 10,1 %. Le maire, Aldéoda Losier, attribue en partie ce phénomène au développement économique de sa ville.

« Depuis quelques années, les gens commencent à revenir chez eux. Il y a aussi le développement économique. Les entrepreneurs de la communauté ont pris le défi d'avoir de petites et moyennes entreprises. Je pense que le résultat, depuis les trois ou quatre dernières années, fait en sorte que la population vient, déménage aussi dans la ville et reste ici », explique Aldéoda Losier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie