•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien ministre provincial Laurent Desjardins est mort à l'âge de 88 ans

Laurent Desjardins, surnommé Larry, lors d’une entrevue à Radio-Canada, en 1998, est mort mardi, à l’âge de 88 ans.
Laurent Desjardins, surnommé Larry, lors d’une entrevue à Radio-Canada, en 1998, est mort mardi, à l’âge de 88 ans.

Laurent Desjardins, ancien joueur des Blue Bombers et ancien ministre manitobain, est décédé mardi soir à l'Hôpital Victoria de Winnipeg, des suites d'une chute.

Ce sportif, qui a eu plusieurs carrières, était également un fervent défenseur de la langue française. Il a entre autres engagé le processus pour obtenir les subventions nécessaires à la création du Centre culturel franco-manitobain (CCFM), lorsqu'il était membre de l'Assemblée législative du Manitoba.

Né en 1923 à Saint-Boniface, Laurent Desjardins se fait d'abord connaître par ses prouesses au baseball et à la boxe, mais aussi comme joueur de football avec les Blue Bombers.

M. Desjardins entre en politique en 1950, à l'âge de 27 ans, comme conseiller municipal de Saint-Boniface. Il se lance ensuite dans la politique provinciale et est élu en tant que candidat libéral pour Saint-Boniface en 1959.

Il a été membre de l'opposition officielle au parlement pendant 10 ans. Durant cette période, il a fait valoir la question du français dans les écoles.

Il retourne dans le monde sportif en 1964 pour agir comme dépisteur pour les Bruins de Boston.

Réaction du premier ministre

« Le Manitoba a perdu un véritable champion avec le récent décès de M. Larry Desjardins », a déclaré mercredi le premier ministre Greg Selinger. « Au cours de sa carrière politique, tout d'abord à la Ville de Saint-Boniface au début des années 50 et ensuite comme député et ministre provincial pendant presque 30 ans, il a parrainé plus de 25 projets de loi qui ont mené à des changements importants pour tous les Manitobains dans les domaines de la santé et des services sociaux », a ajouté le premier ministre par voie de communiqué.

Joueur de football professionnel et athlète accompli dans plusieurs autres sports, Larry Desjardins était également reconnu comme un grand défenseur du sport et de la condition physique, poursuit Greg Selinger, qui souligne qu'il a été admis au Manitoba Sports Hall of Fame en 1990.

« Très peu de gens dans nos vies ont une influence aussi importante sur notre communauté, notre province et, sous bien des aspects, notre nation. M. Larry Desjardins était une de ces personnes ».

Appui au NPD

Aux élections de 1969, le NPD d'Edward Schreyer obtient la majorité grâce à Laurent Desjardins, élu libéral, qui lui accorde son appui. M. Desjardins occupe alors le poste d'adjoint parlementaire dans le gouvernement Schreyer.

Trois ans plus tard, il est nommé ministre du Tourisme, des Loisirs et des Affaires culturelles. En 1974, il devient ministre de la Santé et du Développement social, tout en prenant la présidence de la Manitoba Health Services Commission.

Le NPD perd ensuite les élections et se retrouve dans l'opposition officielle. Son nouveau chef, Howard Pawley, nomme M. Desjardins porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, des services communautaires, de la condition physique, des sports, des loisirs et des loteries du Manitoba.

Il redevient ministre de la Santé en 1981 et ministre responsable des Loteries. En 1987, il reçoit l'Ordre de la fidélité française à l'occasion des 50 ans du Conseil de la vie française en Amérique.

Retraite

Laurent Desjardins quitte la vie politique en septembre 1988 pour prendre la tête de la Manitoba Health Organizations. Il prend sa retraite en février 1990.

Toutefois, il accepte, en 1998, de revoir toute la question des vidéopokers et de la dépendance aux jeux de hasard que ces machines à sous provoquent, à la demande du gouvernement Filmon.

Un an plus tard, le Collège universitaire de Saint-Boniface, aujourd'hui l'Université de Saint-Boniface, lui décerne le Prix Alexandre-Taché, remis à une personnalité reconnue pour sa contribution au rayonnement de la collectivité franco-manitobaine.

En 1993, il se voit attribuer la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada. En 2001, Hockey Manitoba lui remet le prix du bénévole du millénium (Volunteer of the Millenium Award).

En 2004, à l'âge de 81 ans, Laurent Desjardins se retire de tous les conseils d'administration auxquels il siégeait.

Manitoba

Justice et faits divers