•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thomsen, un nom à retenir

Benjamin-Thomsen

Benjamin Thomsen

Photo : AFP / JACQUES DEMARTHON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Canadien Benjamin Thomsen s'est plu d'entrée de jeu sur la piste des Jeux olympiques de Sotchi.

Le Britanno-Colombien de 24 ans a inscrit, mercredi, le 3e temps de la première descente d'entraînement de cette Coupe du monde qui sert d'épreuve test pour les JO.

Thomsen, qui a réussi le meilleur résultat de sa carrière avec la 5e place de la descente de Chamonix samedi, a dévalé les 3495 mètres de la piste Rosa Khutor en 2 min 13 s 60/100.

Thomsen a cédé 69 centièmes à l'homme le plus rapide du jour, l'Autrichien Hannes Reichelt (2:12,91).

La 2e place est allée au Suisse Didier Cuche (2:13,16), futur retraité à l'issue de la saison.

Le Québécois Erik Guay a pris le 8e rang (2:14,24), tandis que son compatriote Jan Hudec a terminé à la 25e place (2:16,22).

La piste dessinée par le champion olympique de 1972 Bernhard Russi offre un tracé assez technique avec de nombreux sauts et une neige dure et verglacée.

Après la première des trois descentes d'entraînement en vue de la course samedi, certains skieurs étaient emballés par le tracé, tandis que d'autres le trouvaient un peu trop difficile.

« C'est un parcours magnifique, a déclaré Cuche. Il y a peut-être un peu trop de virages en haut, mais cela pourrait être modifié. Les quarante premières secondes ressemblent moins à une descente qu'à un super-G, mais un super-G très rapide. »

L'Américain Ted Ligety, spécialiste du slalom géant, a estimé que la piste de descente ne s'adressait pas aux « petites natures ».

« C'est agréable, car ce n'est pas une piste de Mickey. Elle comporte de vrais gros sauts, de grandes courbes et des sections très rapides. C'est beau à voir », a dit le champion olympique de combiné en 2006.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !