•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

James Moore compare les festivités du jubilé d'Élisabeth II au 400e de Québec

Le ministre du Patrimoine, James Moore

Le ministre du Patrimoine, James Moore

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le ministre fédéral du Patrimoine, James Moore, a défendu mardi les sommes consacrées aux célébrations du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II en rappelant les 100 millions versés par Ottawa pour le 400e anniversaire de Québec.

James Moore a fait cette déclaration à la sortie d'une cérémonie qui soulignait l'installation d'un vitrail représentant Élisabeth II et la reine Victoria au-dessus de la porte du Sénat.

Interrogé par des journalistes sur les critiques formulées contre son ministère qui consacre 7,5 millions de dollars aux cérémonies du jubilé de la reine, le ministre a répondu : « Ce sont des sommes qui existent toujours dans le département pour ce type d'événements. Écoutez, c'était 100 millions qu'on a dépensés sur le 400e anniversaire de la ville de Québec. »

Quant aux 60 000 médailles commandées par Ottawa pour souligner les 60 ans de règne d'Élisabeth II, James Moore ne s'est pas formalisé outre mesure de la réaction des quatre députés bloquistes et des deux députés néo-démocrates qui refusent de recevoir la décoration.

Le ministre a affirmé que son ministère trouvera sans doute une façon de donner les médailles refusées à des Canadiens qui les veulent. Il a rappelé que lors du 50e anniversaire du couronnement de la reine, une soixantaine de députés québécois avaient refusé de participer à l'événement.

James Moore a ajouté qu'il ne savait pas si l'opposition aux festivités entourant le jubilé de diamant de la reine était vraiment plus importante au Québec qu'ailleurs au pays. Le ministre du Patrimoine a cependant invité les Canadiens, qu'ils soient ou non opposés à ces festivités, à faire preuve de respect pour cet anniversaire « important pour le Canada ».

Le vitrail commémoratif installé à l'entrée du Sénat canadien.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le vitrail commémoratif installé à l'entrée du Sénat canadien.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le vitrail

Le vitrail qui orne l'entrée du Sénat a été créé par l'artiste Christopher Goodman au coût de 35 000 $. L'oeuvre représente les portraits et les armoiries de la reine Victoria et de la reine Élisabeth II.

Le vitrail trône bien en vue dans le foyer du Sénat, au-dessus de la porte d'entrée principale de la Chambre haute, à Ottawa.

Bien que l'oeuvre soit destinée à commémorer les 60 ans de règne d'Élisabeth II, la présence de la reine Victoria à ses côtés s'explique par le fait que c'est cette dernière qui a fait d'Ottawa la capitale du Canada, en 1857.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique