•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premières maisons modulaires arriveront à Attawapiskat à la fin de la semaine

Les maisons modulaires en route vers Cochrane

Les maisons modulaires en route vers Cochrane

Photo : Frédéric Pepin

Radio-Canada

Les premières maisons modulaires destinées à la Première Nation d'Attawapiskat devraient prendre la route de glace à la fin de cette semaine.

Les maisons devaient être parmi les premiers convois à quitter Moosonee pour la réserve autochtone de côte Ouest de la Baie James, mais leur arrivée dans la réserve a été retardée parce que les terrains ne sont pas prêts pour l'installation des maisons.

Les 22 maisons modulaires sont en attente à Moosonee. Ces maisons doivent être acheminées pour venir en aide à la réserve, en pleine crise du logement.

Le délai a fait en sorte que les camions ne seront disponibles pour les premières huit maisons que vendredi prochain. « Une fois la route de glace ouverte, les camions ont quitté avec les autres provisions qu'ils avaient à transporter jusqu'à la réserve et il faut attendre leur retour », explique le président de EHL Homes, Clarence Boudreau. Sa compagnie est responsable du transport des maisons.

M. Boudreau dit avoir reçu la permission de transporter huit maisons modulaires jusqu'à Attawapiskat. Les voyages aller-retour pourraient prendre une semaine.

Le député fédéral de Timmins-Baie James, Charlie Angus, indique que c'est le désaccord entre la Première Nation et l'administrateur nommé par le gouvernement fédéral qui a retardé l'arrivée des maisons. « Tard lundi, il a signé les premiers chèques, alors j'espère que les choses seront plus fluides maintenant », dit-il.

De son côté, le ministre canadien des Affaires autochtones, John Duncan, a affirmé en Chambres des communes que l'administrateur attendait que le conseil de bande lui remette les factures, avant de payer pour les maisons.

La réserve d'Attawapiskat a récemment vu sa demande d'injonction contre l'administrateur nommé par le gouvernement fédéral rejetée. La cour a toutefois accepté d'entendre la cause en avril, mais elle a demandé que des fonds soient dégagés pour préparer les terrains et installer les maisons dans la réserve.

Ontario

Pauvreté