•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eli le géant

Comme il l'avait fait il y a quatre ans, l'homme des grandes occasions, Eli Manning, a mené son équipe à une poussée irrésistible en fin de match. Les Giants ont encore volé la victoire aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre en fin de match, au compte de 21-17.

À son deuxième Super Bowl, Eli Manning a été choisi joueur par excellence pour la deuxième fois. Naturellement, il a redirigé les compliments vers ses coéquipiers.

« Ça a été un match fou, une saison folle. Ce n'est pas l'histoire d'une personne. C'est l'histoire d'une équipe, du regroupement d'une équipe. »

Son entraîneur-chef Tom Coughlin lui a rendu hommage.

« C'était toute une poussée qu'il a réalisée. Il mérite tout le crédit du monde, car il a vraiment pris l'équipe sur ses épaules cette année. »

La remontée s'est amorcée avec 3 minutes 46 secondes au tableau. Manning a d'abord lancé une passe de 38 verges à Mario Manningham, le plus long jeu du match.

« Nous avons essayé d'être patients, a dit Manningham, qui a fini le match avec 5 attrapés pour 73 verges. Nous savions que de gros jeux s'en venaient et il fallait en profiter. »

Les Giants ont continué à avancer. Ils étaient à la porte des buts avec un peu plus d'une minute à jouer quand Ahmad Bradshaw a marqué le touché décisif.

Sur le jeu, Bradshaw a semblé vouloir s'arrêter avant de marquer, question de perdre du temps. Il restait encore 57 secondes au tableau quand il a croisé la ligne.

Brady n'a cependant pas été en mesure de réussir le miracle et les Giants ont mis la main sur leur quatrième Super Bowl.

Deux grands quarts-arrières

Eli Manning a établi un record du Super Bowl en complétant ses 9 premières passes du match. Tom Brady a fait encore mieux avec 11 réussites de suite à la fin de la première demie et 5 au début du troisième quart pour mener les Patriots à deux touchés. Cette séquence leur a permis de prendre l'avance. Ces 16 passes consécutives constituaient elles aussi un record.

Les Patriots ont gagné le tirage au sort au début du match et ont choisi de prendre le ballon au début de la deuxième demie.

La stratégie a porté ses fruits. Ils ont traversé le terrain en huit jeux. Brady a rejoint Aaron Hernandez dans la zone des buts pour porter l'avance des Patriots à 8 points, 17-9.

À la toute fin de la première demie, Brady a mené ses Patriots dans la zone des buts. Il a ainsi égalé la plus longue poussée de l'histoire du Super Bowl (96 verges).

Les Patriots ont eu besoin de 14 jeux, dont 6 passes aux ailiers rapprochés Aaron Hernandez et Rob Gronkowski, qui avaient été ignorés jusque-là.

Le numéro 12 a couronné le tout d'une passe à Danny Woodhead dans la zone des buts. C'était le premier touché par la passe cette saison pour le petit porteur de ballon des Patriots.

Début de match de géants

Tout au long de la semaine, les observateurs ont parlé des redoutables joueurs de ligne défensive des Giants. Et ce sont eux qui récolté les premiers points de la rencontre.

Dès le premier jeu en attaque des Patriots, Tom Brady a lancé le ballon de toutes ses forces là où il n'y avait personne, au moment où Justin Tuck s'amenait à toute vitesse pour le plaquer.

Résultat : une pénalité à Brady pour s'être débarrassé du ballon. Comme il était dans la zone des buts au moment de l'infraction, les Giants ont enregistré le touché de sûreté pour mener 2-0.

C'est le premier touché de sûreté dans un match du Super Bowl en 21 ans. Bruce Smith des Bills de Buffalo avait alors plaqué Jeff Hostetler des Giants dans la zone des buts. Les Giants avaient quand même gagné le match.

Inspirée par sa défense, l'attaque des Giants s'est rapidement mise en marche.

Quatre passes complétées et trois courses plus tard, Eli Manning a rejoint Victor Cruz, qui a pu danser dans la zone des buts après avoir capté sa première passe de touché des matchs éliminatoires. C'était alors 9-0 Giants.

Les deux quarts-arrières ont fini la première demie avec des statistiques semblables.

Eli Manning a complété 13 passes en 17 tentatives pour 120 verges. Tom Brady en a réussi 15 sur 18 pour 147 verges.

Football

Sports