•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

La RAMQ met en demeure 15 coopératives de santé pour des frais illégaux

Dossier d'un médecin

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada a appris que la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) a envoyé une mise en demeure à 15 coopératives de santé qui demandent à des citoyens de payer pour avoir accès à un médecin, une pratique illégale.

Les coopératives devront se conformer à la loi et indiquer à la RAMQ de quelle manière elles le feront.

Cette décision fait suite à une enquête menée par l'émission La facture, qui montre que près des trois quarts des coopératives de santé du Québec exigent de tels frais.

Dans un rapport publié en septembre, la RAMQ qualifiait de « malentendu » la question des frais d'adhésion des membres de ces coopératives. « C'est sûr que les dirigeants des coopératives nous disent : "Non, non, ce n'est pas obligatoire." Par contre, on a des gens, la majorité disent : "Nous autres on a la perception que c'est obligatoire de payer pour avoir accès à un médecin" », disait d'abord Marc Lortie, de la RAMQ.

L'équipe de La facture a contacté les 30 coopératives de santé du Québec, pour savoir si les membres payants avaient un meilleur accès aux médecins. « On est une coopérative ici; on n'est pas une clinique. Les gens payent pour être membres, et ils ont une priorité », a-t-on répondu dans l'une des coopératives contactées.

Ce qu'ont affirmé deux membres de coopératives de santé à qui La facture a demandé s'ils payaient pour avoir accès à un médecin :

« Il faut que je paye pour avoir un médecin de famille. »
« Oui. Pour faire partie du groupe. »

La facture a fait entendre les extraits ci-dessus à Marc Lortie, de la RAMQ. Celui-ci admet l'existence d'un problème. « À la lumière de ce que je viens d'entendre, ce sont toutes des situations qui ne sont pas correctes », a-t-il dit. La Régie a donc refait ses devoirs, et téléphoné à toutes les coopératives de santé du Québec, pour en arriver aux mêmes conclusions que Radio-Canada.

Le ministre de la Santé du Québec, Yves Bolduc, a confirmé que la RAMQ allait de nouveau intervenir. « Je sais qu'il y a des enquêtes qui se font à ce niveau-là. Et le message : il n'y aura pas de compromis et s'il le faut, on va sévir au niveau des coops », a déclaré M. Bolduc.

D'après un reportage de Pierre Craig

Une version complète de ce reportage sera présentée mardi à 19 h 30, heure normale de l'Est, à l'émission La facture, à la télévision de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !