•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancienne usine Weyerhaeuser à Miramichi va reprendre vie

Weyerhaeuser Miramichi

L'ancienne usine Weyerhaeuser à Miramichi (archives).

Radio-Canada

L'entreprise québécoise Produits forestiers Arbec entend créer une centaine d'emplois dans l'ancienne usine Weyerhaeuser, à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, qu'elle a achetée récemment.

Arbec prévoit commencer bientôt à embaucher des travailleurs. La production devrait commencer à l'automne. L'usine serait ainsi pleinement opérationnelle au printemps de 2013. Elle produira des panneaux de copeaux orientés.

Le fédéral, par le biais de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), accorde à l'entreprise une aide de 2 millions de dollars. Cet argent va servir à rénover l'usine et son équipement.

« Même si on va bien sûr réduire les dépenses et limiter le déficit, parce qu'il faut le faire pour que l'économie puisse reprendre sa vitesse de croisière, on va continuer à aider les entrepreneurs et les entreprises qui veulent justement créer des emplois chez nous », souligne Bernard Valcourt, ministre d'État responsable de l'APECA.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick avance pour sa part une aide financière totale de 15,3 millions de dollars, dont 12,5 millions de dollars offerts sous forme de prêt et de garantie de prêt.

Le premier ministre David Alward affirme que cet investissement sera rentable. Il estime que la réouverture de l'usine apportera des retombées de 60 millions de dollars par année dans la région.

« Donc l'économie américaine, même si elle prend du temps à revenir, semble donner des signes encourageants présentement, et en plus, cette industrie a su s'adapter, se diversifier, et elle a su également trouver de nouveaux marchés », affirme Paul Robichaud, ministre du Développement économique du Nouveau-Brunswick.

Le député libéral de Miramichi-Baie-du-Vin, Bill Fraser, juge aussi que c'est un bon investissement. Il rappelle que la récession des dernières années a durement touché l'industrie forestière dans la région.

Produits forestiers Arbec pourra récolter plus de 277 000 mètres cubes de bois sur les terres de la Couronne. Ce n'est pas tout. Environ la moitié du bois nécessaire à l'usine proviendra de terres forestières privées.

Cette usine a été fermée en février 2007. À ce moment, 250 travailleurs ont perdu leur emploi. Une centaine d'entre eux travaillaient directement dans l'usine.

Arbec avait déjà essayé d'acheter l'usine il y a trois ans. Elle demandait alors un approvisionnement en bois de l'ordre de 700 000 mètres cubes, dont 40 % viendrait des lots boisés privés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie forestière

Économie