•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le brise-glace Amundsen immobilisé à Trois-Rivières

L'Amundsen est amarré à Trois-Rivières
L'Amundsen est amarré à Trois-Rivières.

Des chercheurs de l'Université Laval doivent composer avec les problèmes mécaniques du brise-glace Amundsen.

Ce brise-glace de la Garde côtière canadienne est immobilisé au quai de Trois-Rivières depuis plusieurs semaines. Il est hors service puisque quatre de ses six moteurs doivent être remplacés.

Ces travaux majeurs devraient empêcher l'Amundsen, qui est aussi un bateau de recherches, de prendre la mer pendant près d'un an.

Ce nouveau délai complique les recherches scientifiques du groupe ArcticNet, de l'Université Laval, qui devait utiliser le navire pendant 80 jours, cet été, pour une mission scientifique dans l'Arctique.

Le groupe a investi 30 millions de dollars dans les équipements scientifiques de l'Amundsen. « Évidemment, on avait des études planifiées qui devront soit être annulées pour certaines, mais pour d'autres, on a quand même réussi à placer certains chercheurs sur d'autres plateformes de d'autres brise-glaces de la Garde côtière canadienne qui pourront quand même s'occuper de nos recherches de base », explique le directeur du réseau ArcticNet, Martin Fortier.

Il faut rappeler que l'Amundsen est réservé pendant la moitié de l'année à l'usage exclusif du milieu scientifique canadien, plus précisément du consortium de recherche sur l'Arctique. Pendant le reste de l'année, il contribue aux activités courantes de la Garde côtière, comme le déglaçage dans l'est du Canada.

La Garde côtière devra assumer les coûts de réparation de l'Amundsen. En attendant, comme il n'y a plus de place au quai de Québec, le brise glace est amarré au quai de Trois-Rivières.

Ce brise-glace a été nommé en l'honneur du Norvégien Roald Amundsen, explorateur de l'Arctique canadien, devenu la première personne à naviguer dans le passage du Nord-Ouest en 1903.

Québec

Science