•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huet vise un retour

Cristobal Huet
Cristobal Huet Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz
Radio-Canada

« C'est difficile de tirer un trait sur la Ligue nationale. C'est la meilleure ligue du monde, c'est un honneur de jouer là-bas. »

Même s'il a déjà entamé sa deuxième saison en Suisse, Cristobal Huet n'a toujours pas mis une croix sur la LNH.

Le gardien français souhaite y effectuer un retour l'an prochain, a-t-il confié dans une entrevue lundi soir à l'émission Culture physique à la Première Chaîne de Radio-Canada.

Huet n'a cependant pas encore amorcé de négociations avec une équipe du circuit Bettman. Sa situation n'aide pas sa cause. Prêté au club de Fribourg-Gottéron depuis septembre 2010, il écoule actuellement la dernière année de son contrat avec les Blackhawks, à un salaire de 5,625 millions de dollars. Celui-ci n'est toutefois pas comptabilisé sur la masse salariale de l'équipe de Chicago.

« Je suis encore salarié des Blackhawks, donc c'est difficile à faire, a reconnu Huet. Ensuite, les équipes ont autre chose à penser pour l'instant avec la date limite des échanges qui arrive et les séries. Après ça, elles évalueront leurs joueurs et verront dans quelle direction elles veulent aller l'an prochain. Pour moi, ce serait intéressant de voir si des équipes seraient intéressées ou pas. »

Dans un rôle d'auxiliaire

Réaliste, il sait qu'il ne peut plus aspirer à un poste de numéro un.

« Ma situation a bien changé. Quand on part de la ligue pendant deux ans, on est un peu oublié, ce qui est complètement normal. Il y a de jeunes gardiens qui poussent, la concurrence est rude. C'est clair que ce serait un poste d'auxiliaire pour aider quelqu'un. »

Huet n'écarte pas un retour éventuel à Montréal.

« Peut-être, peut-être pas, je ne sais pas encore [...] Tant qu'à être dans la Ligue nationale, c'est clair que c'est un club que j'ai beaucoup apprécié. J'ai de bons souvenirs là-bas. »

En attendant un appel d'une des 30 formations de la LNH, il continuera de porter attention à la saison en cours.

« C'est difficile de suivre tous les matchs, mais je regarde souvent les résultats et les classements pour voir ce qui se passe. C'est dur pour moi de tourner la page. »

Hockey

Sports