Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compteurs intelligents: le PQ veut que le mandat de la Régie de l'énergie soit élargi

compteur topo cormier
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député péquiste Bernard Drainville demande au gouvernement d'élargir le mandat de la Régie de l'énergie afin qu'elle puisse tenir compte des effets sur la santé et des retombées économiques des compteurs intelligents d'Hydro-Québec.

Selon M. Drainville, la Régie ne peut de son propre chef étendre ainsi son mandat. Elle doit pour ce faire être munie d'une demande du ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac.

Si le mandat de la Régie de l'énergie n'est pas élargi, celle-ci devra se limiter à l'argumentaire d'Hydro-Québec, qui a déjà octroyé le contrat des compteurs de nouvelle génération à une entreprise d'origine suisse, soutient le député péquiste.

M. Drainville, qui représente la circonscription de Marie-Victorin, à Longueuil, rapporte que des électeurs se présentent actuellement dans son bureau de comté, inquiets des ondes électromagnétiques émises par ces compteurs. Il affirme qu'il ne sait quoi leur répondre, sans qu'une analyse sérieuse soit menée à ce sujet.

Bien que plusieurs aient demandé un moratoire sur le déploiement de ces compteurs de nouvelle génération, le Parti québécois n'en est pas encore là, a indiqué M. Drainville. Il veut d'abord obtenir plus d'informations.


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !