•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chara bat le record

Zdeno Chara

Zdeno Chara

Photo : La Presse canadienne / THE CANADIAN PRESS /Fred Chartrand

Radio-Canada

OTTAWA - Malgré ses 34 ans, Zdeno Chara ne perd pas de puissance. Le défenseur des Bruins de Boston a une nouvelle fois battu la marque du tir le plus puissant avec une frappe à 108,8 mph au concours d'habiletés du match des étoiles, samedi.

Un texte de Guillaume Lefrançois (Nouvelle fenêtre)

Ses efforts ont toutefois été insuffisants pour permettre à son équipe de l'emporter. L'équipe de Daniel Alfredsson a gagné le concours 21-12.

Outre Chara, les gagnants individuels ont été Carl Hagelin (patineur le plus rapide), Jamie Benn (tirs de précision), Patrick Kane (échappées fantaisistes) et Steven Stamkos (échappées).

Opposé à Shea Weber, des Predators de Nashville, Chara a soulevé ses anciens partisans des Sénateurs avec un boulet à son deuxième essai. Le géant a aussitôt envoyé la main à la foule, et son ancien coéquipier Alfredsson a salué son succès.

« J'ai essayé de faire tout ce que je pouvais. Et évidemment, je voulais bien faire ici. J'ai eu de belles années à Ottawa et je suis content d'avoir réussi à battre mon propre record ici », a commenté Chara, qui a passé quatre saisons avec les Sénateurs.

« Je ne sais pas comment il fait pour s'améliorer d'année en année, c'est exceptionnel, a mentionné l'attaquant des Sabres de Buffalo Jason Pominville. Ce n'est pas le fun quand tu te mets devant pour bloquer des lancers sur le désavantage. Il faisait 106 mph au 2e tour et le monde avait l'air déçu! »

Kane et Perry en spectacle

Patrick KaneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrick Kane

Photo : La Presse canadienne / THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Malgré l'absence du champion en titre, Alexander Ovechkin, l'autre fait saillant de la soirée aura été le concours d'échappées fantaisistes.

En échappée avec une cape et des lunettes de Superman, Kane s'est couché sur le ventre, s'est fait une passe avec la main et a déjoué Brian Elliott. Nul besoin de préciser que les règles habituelles de tirs de pénalité de la Ligue nationale ne s'appliquaient pas...

« J'allais me mettre à genoux, il prenait tellement de temps, a mentionné Elliott. Mais ça montre bien sa personnalité. C'est bon pour le sport, je suis sûr que plein d'enfants au hockey mineur vont essayer ça demain. »

Corey Perry lui a toutefois livré une opposition de qualité avec son bâton de hockey miniature. Le joueur le plus utile de la dernière saison est parti avec un bâton normal, s'est arrêté quelques enjambées après la ligne bleue pour sortir un petit bâton de son équipement. Il a largué le grand bâton avant d'habilement déjouer Elliott.

« Je n'avais rien en arrivant, j'y ai pensé en m'en venant ici, a admis l'attaquant des Ducks d'Anaheim. J'ai trouvé le bâton en haut à la boutique de souvenirs! »

Le gardien du Canadien Carey Price s'est lui-même fait remarquer avec plusieurs pitreries dans son filet. Il a notamment bloqué un essai de Sean Couturier en lui tournant le dos.

« Je regardais dans la baie vitrée pour voir où il en était, a raconté Price. Mais plus il s'approchait, moins je le voyais! »

Les jeunes jambes

Preuve que la vitesse est souvent l'affaire des jeunes joueurs, ce sont deux recrues, Carl Hagelin (Rangers) et Colin Greening (Sénateurs), qui ont inscrit les temps les plus rapides de l'épreuve de patinage pour se retrouver en finale. Hagelin repartira d'Ottawa avec le titre.

Les patineurs choisis par Alfredsson ont remporté cinq des six courses dans cette épreuve.

Les derniers seront les premiers

Dans l'épreuve des tirs de précision, Jamie Benn, des Stars de Dallas, a battu la recrue Matt Read, des Flyers, en finale. Benn, avant-dernier joueur sélectionné lors du repêchage, jeudi soir, a touché les quatre cibles en 10,204 s.

Équipe Alfredsson a fait le plein de points dans la course à relais avec sa deuxième unité, laquelle était complétée par Pominville pour la dernière épreuve, les tirs de précision. L'équipe a ajouté trois points.

Raphael Diaz a participé à cette manche. Le défenseur du Canadien faisait l'épreuve de contrôle de la rondelle pour Équipe Chara.

La dernière épreuve, celle des échappées, a été l'affaire d'Équipe Alfredsson, en partie grâce à la générosité de Price. Celui-ci n'a arrêté que trois des huit tireurs qui se sont présentés devant lui, de loin la pire performance parmi les six gardiens.

Price peut se consoler. Il ne se fera pas casser les oreilles avec cette performance en fusillade, comme il connaît des difficultés en tirs de barrage cette saison. Ce sera une autre histoire si le Canadien laisse filer un autre point mardi!

Hockey

Sports