•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ralentissement prévu de l'embauche au Québec

Employés de la fonction publique

Employés de la fonction publique

Radio-Canada

L'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CHRA) anticipe un ralentissement de l'embauche et des heures travaillées au Québec au premier trimestre de 2012.

Pour bâtir ses prévisions, l'organisation a recueilli les intentions d'embauche de 366 gestionnaires en ressources humaines en entreprise. La différente nette des attentes d'embauche, soit la proportion de répondants prévoyant une hausse de leurs effectifs moins celle des répondants prévoyant une baisse à ce chapitre, s'est établie à 22,6 %.

Les intentions d'embauche dépassent ainsi celles de licenciements, mais l'écart a presque chuté de moitié comparativement à celui de 42,6 % enregistré un an plus tôt. Ce climat d'embauche plus positif au début de 2011 n'a toutefois pas empêché la perte de 51 000 emplois au Québec sur l'ensemble de l'année.

L'Ordre des conseillers en ressources humaines s'attend également à un ralentissement de la croissance du nombre d'heures travaillées par employé.

« La fin d'année a été difficile sur le plan de l'emploi au sein des entreprises. En effet, les répondants prévoient un ralentissement à la fois des activités en matière d'embauche et des heures travaillées. Bien entendu, tous espèrent voir cette situation se redresser sous peu », a indiqué Pierre Emmanuel Paradis, économiste principal du Groupe d'analyse.

Parmi les répondants à l'enquête, 42,1 % anticipent des hausses salariales inférieures au taux d'inflation québécois, qui dépassait 3 % au moment de l'enquête.

Le sondage a été réalisé du 5 au 19 décembre 2011 auprès de 366 membres de l'Ordre des CHRA. La marge d'erreur atteint 5 %, 19 fois sur 20.

Économie