•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guay renoue avec sa piste fétiche

Erik Guay

Erik Guay

Photo : La Presse canadienne / AP/Alessandro Trovati

Radio-Canada

Erik Guay a renoué avec sa piste favorite jeudi à Garmisch-Partenkirchen.

Malgré un bon rhume qu'il traîne depuis Kitzbühel, le Canadien a pris le 7e rang de la première descente d'entraînement en vue de la Coupe du monde samedi. Guay a descendu la piste Kandahar, bosselée et inégale en raison de la quarantaine de centimètres de neige tombée dans les derniers jours, en 1 min 58 s 72/100.

Sacré champion du monde de la discipline l'an dernier dans les Alpes allemandes, le Québécois a cédé 1,10 s au meneur, l'Autrichien Hannes Reichelt.

Reichelt (1:57,62) a largement dominé ses rivaux. Il a précédé l'Italien Peter Fill par 65 centièmes et son coéquipier Klaus Kröll par 92.

Guay avait aussi remporté le petit globe de cristal en super-G à la fin de la saison 2009-2010 à Garmisch-Partenkirchen.

« C'est quand même un peu mou. Il y a beaucoup de bosses, surtout dans le bas du parcours. Moi, je me suis senti quand même stable, a dit Guay lors d'une conférence téléphonique. Je n'ai pas trop osé, je n'ai pas trop poussé la ligne. Je pense qu'il m'en reste pas mal en réserve. Demain, il va falloir que je pousse pas mal plus pour voir où est rendue ma limite. »

Chez les autres Canadiens, Jan Hudec s'est pointé au 36e échelon (2:01,20). Benjamin Thomsen (2:01,57) et Conrad Pridy (2:02,84)ont pris respectivement les 42e et 51e places.

Quant à Robbie Dixon, il n'a pas pris le départ et il ratera l'étape du week-end. Le Britanno-Colombien a frappé une porte lors d'un entraînement de slalom géant il y a quelques jours. Il n'a pas chuté, mais a souffert par la suite de symptômes semblables à ceux d'une commotion cérébrale.

Le skieur de 27 ans a déjà subi une commotion en décembre 2010 et il avait raté la deuxième moitié de la dernière saison. Sa saison 2009-2010 avait aussi été écourtée par une commotion.

Un deuxième entraînement se tiendra vendredi avant la descente de samedi et le super-G de dimanche.

Vonn ne joue plus les touristes

Lindsey VonnAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lindsey Vonn

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Après avoir pris le premier entraînement de la veille plus à la légère, la reine de la vitesse Lindsey Vonn a retrouvé sa position habituelle jeudi à Saint-Moritz.

Vonn a dominé le second entraînement avec son chrono de 1:44,43. Elle a été la seule skieuse à descendre sous la barre des 1:45.

Mercredi, la médaillée d'or de la spécialité aux Jeux olympiques de Vancouver s'était montrée 6 secondes (28e) plus lente qu'aujourd'hui après avoir descendu le parcours avec une caméra vidéo accrochée à son casque.

La Suisse Fraenzi Aufdenblatten a suivi au 2e rang (1:45) devant l'Italienne Elena Fanchini (1:45,55).

Il faut descendre loin dans le classement pour trouver une Canadienne. La Québécoise Marie-Michèle Gagnon pointe au 47e échelon (1:48,38).

Larisa Yurkiw (1:48,62), Sarah Freeman (1:49,62) et Kelly VanderBeek (1:50,42) ont fini respectivement 52e 60e et 62e.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski et surf des neiges

Sports